Libellés

dimanche 22 août 2010

Les articles d'Alain Rey sur Voie militante : Elections régionales de 2010, la fin du Parti Socialiste et du courant fabiusien ?


Elections régionales de 2010, la fin du Parti Socialiste et du courant fabiusien ?
Par Alain Rey • 2 juil, 2009 • Catégorie: Elections

J’imagine fort bien les commentaires que d’improbables internautes découvrant “par hasard” Voie Militante feront à la simple lecture du titre de cet article, sans le lire évidemment ! Il est inutile de lire un billet avant de le commenter si on a reçu commande du commentaire qu’il convient de faire pour tenter de le discréditer !
Et pourtant il est parfois bien utile de lire les articles qui dérangent, car n’ayant d’autre but que de réveiller ceux qui se laissent berner par les montreurs de marionnettes que sont au parti dit socialiste les premiers fédéraux ! Pour preuve, qu’il me soit permis de dresser la liste des articles que sur Voie Militante j’ai consacrés aux européennes :
Élections Européennes de juin 2009, le PS est mal parti ! Européennes : le PS survivra-t-il à sa défaite du 7 juin 2009 ? PS, Européennes, Madame Martine Brochen, dite Aubry se moque du peuple de gauche Européennes du 7 Juin 2009 : dernier sondage
Mon premier article date du 24 janvier 2009 à une époque où les importants, les belles personnes du Parti Socialiste piaillaient qu’aux européennes le Sarko allait voir ce qu’il allait voir, le rouleau compresseur de Solférino allait une fois encore démontrer sa puissance et pour commencer à la demande d’Yves Léonard l’impuissant fédéral de l’Eure du parti dit socialiste la candidature aux européennes du “diversité” Rachid Mammeri fut traitée comme il convenait :  À la poubelle !
“Non mais, pour qui il se prenait ce Mammeri, qui avec sa liste de biques et de Verts avait contre tous (L’UMP, le MoDem, les dissidents PS-PCF, la LCR et... la Fédé 27 PS !) fait 15 % aux municipales dans la première ville de l’Eure... ah oui c’était le candidat officiel du PS ! Mais non, mais non, il affabulait si cela avait été vrai le premier secrétaire (François Hollande) l’aurait soutenu... comme il s’y était engagé publiquement...“.
Je pourrais continuer le récit de cette triste histoire durant des heures, des siècles même, car c’est celle de la chute de Troie, de Rome, de Constantinople... de la pitoyable histoire des accords de Munich aussi et plus en rapport direct avec notre sujet celle de la sinistre fin de la SFIO en 1969 !
L’histoire de gens qui ont connu des heures glorieuses en un temps où une volonté collective prédominait, puis vint le temps des diadoques, qui à l’instar des généraux d’Alexandre ne firent que reproduire le passé sans vouloir comprendre que les temps changeaient et enfin vint l’heure de la chute, qui seule permet enfin le renouveau.

Tel sera, tel est, hélas, le destin du parti dit socialiste !

“C’EST PAS LE SUJET ! IL TRAITE PAS LE SUJET !” , BEUGLERONT À LA LECTURE DES CES LIGNES LES “FLORUS” DE LA FÉDÉRATION DE L’EURE DU PARTI DIT SOCIALISTE... ET SI JUSTEMENT C’EST LE SUJET MESSIEURS ! ...LA TRISTE CHANSON DE LA DISPARITION DU PARTI DE JAURÈS ET DE BLUM AU LENDEMAIN DES ÉLECTIONS RÉGIONALES DE 2010 !
À peine les résultats (Oh combien prévisibles et donc évitables ! ) des élections européennes connus les sachants à la solde de Solférino se sont répandus pour expliquer que les européennes n’avaient rien à voir avec les régionales, qu’un taux d’abstention si élevé interdisait même de considérer cette consultation comme un sondage de l’opinion du peuple souverain (cette expression étant évidemment de moi ! Personne ne parle de la souveraineté du peuple à Solférino, comme les ”crouilles”,cela fait tache! )...MERCI POUR CEUX QUI ONT VOTÉ ! ILS NE L’OUBLIERONT PAS LORS DU SCRUTIN DES RÉGIONALES !
Et puis vint l’argument suprême : Les élections Européennes sont à un tour et les élections régionales à deux tours cela change tout ! ...”Au deuxième tour le Sarko n’aura pas de réserve, NA ! NA ! NA ! Ils vont perdre on a gagné ! On a Gag... comme en 2002 !”
Eh oui comme en 2002 ! Exactement comme en 2002 et pour la même raison... la raison institutionnelle !
En préparation des élections de 2002, à l’exception de François Loncle, les veaux, les députés du PS avaient voté pour l’inversion du calendrier électoral des élections présidentielle et législative que leur proposait leur maître Lionel Jospin et c’est le jour de ce vote que ledit Jospin a perdu l’élection présidentielle, en rejetant la tradition de gauche du parlementarisme et en ouvrant la porte à un régime strictement présidentiel.
De même, de par sa règle si complexe l’élection régionale n’est pas une élection à deux tours... mais une élection à “un tour bis”. À savoir que compte tenu de la prime accordée à la liste en tête (Le quart des sièges !) ce qui importe c’est d’être en tête au premier tour... les élections régionales se jouent au premier tour, le second tour ne peut aux mieux qu’amplifier le résultat du premier tour.
Et ce d’autant qu’à cette prime au premier s’ajoutent les subtilités de “l’apparentement” (Magouille institutionnelle de la quatrième république, qui causa sa perte !) c’est à dire, en l’espèce, la possibilité pour les listes ayant obtenu 5 % des voix de fusionner avec celles qui peuvent se maintenir, car ayant obtenu plus de 10 % des voix.
En Haute-Normandie à l’aune des résultats des Européennes cela donnerait l’UMP en tête au premier tour (avec 24,6 %) en bon second un PS à 17,3 %, talonné par les Verts. Le MoDem, avec 8,5 % des voix, ne pouvant se maintenir au deuxième tour aurait le choix entre la fusion avec les listes UMP et la fusion avec les listes PS, la première option conviendrait aux dignitaires du MoDem, la seconde à ses militants et aux “experts es magouilles électorales du PS ” ...hélas pour eux le MoDem est un parti démocratique qui obéit aux ordres de ses chefs “nommés” par son Guide Suprême ! En Haute-Normandie le MoDem rejoindra donc l’UMP et les Verts se maintiendront aux deuxième tour: CQFD ! LE PROCHAIN PRÉSIDENT DE LA HAUTE-NORMANDIE SERA BIEN, MONSIEUR LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE... qui a d’ailleurs consacré sa première visite ministérielle à Neufchâtel-en Bray “Ville située en Normandie, au nord de Rouen et connue pour son célèbre fromage AOC” précise le Figaro, qui aime bien donner à ses lecteurs des détails “vécus” sur les populations “indigènes” qui peuplent la terre de France !
Mais tout cela sera infirmé par le combat militant et la valeur des camarades qui auront l’honneur de figurer sur les listes électorale (Seine-Maritime et Eure) du PS en Haute- Normandie... là encore je crains qu’il en soit tout autrement ! Le succès d’Europe Écologie aux Européennes n’est pas dû à la présence de chefs charismatiques sur leurs listes (Que ne disait-on du vieux Cohn-Bendit avant l’agression publique dont il fut victime par le Guide Suprême du MoDem !) mais à un esprit commun à tous les militants, esprit qui fit avec eux le succès des listes d’Europe Écologie, or ces militants et bien plus encore les électeurs d’Europe Écologie ont des valeurs communes qui notamment excluent le culte du chef, qui seul sait et compose seul SA liste aux régionales, valeurs communes qui récusent à juste titre le cumul des mandats en nombre et en temps et aussi ces militants et ces électeurs d’Europe Ecologie partagent une certaine idée de l’humanité, qui là encore exclue ceux qui croit montrer leur réalisme politique en se gaussant publiquement de la première journée nationale contre l’esclavage.
Pour toutes ces raisons, pour la gauche unie, le plus mauvais candidat à la présidence du Conseil Régional de Haute-Normandie serait Alain Le Vern.
Car Fédéral PS de Seine-Maritime il y a 28 ans, en 2010 Alain Le Vern sera Conseiller Régional de Haute-Normandie depuis 24 ans, président de cette région depuis deux mandats, soit 12 ans et en outre il cumulera toujours cette présidence avec un mandat parlementaire de Sénateur de Seine-Maritime... EN SOMME LE MEILLEUR CANDIDAT POSSIBLE POUR... que la liste issue d’Europe Écologie ne fusionne pas avec celle du Parti Socialiste aux deuxième tour ou si d’aventure, des opportunistes étant parvenus à se faufiler dans cette liste écologiste et qu’elle fusionne avec la liste de leur ennemi de classe idéologique Alain Le Vern, pour que leurs électeurs, qui sont des femmes et des hommes libres, jugent plus opportun de s’abstenir pour le second tour !
“Et Fabius il ne parle pas de Fabius” entonne à présent le coeur des valets de l’ UMP, que sont dans l’Eure les sbires d’Yves Léonard.
Le Premier Ministre ne se commet certes pas dans les infects ragoûts électoraux d’un autre âge que Solférino impose aux Fédérations du PS. Pour avoir soutenu la candidature de Laurent Fabius à la candidature à l’élection présidentielle, je suis assez bien placé pour le savoir... j’ai hélas été certain que Laurent allait perdre, le jour où j’ai reçu de la Fédération de l’Eure du Parti Socialiste une invitation pour participer à Paris au premier meeting de campagne du candidat Fabius ET CE UN MOIS JOUR POUR JOUR APRÈS MON INSCRIPTION À CETTE RÉUNION !!! Car heureusement pour Laurent Fabius, le soutien que lui apportaient Marc Dolez, Gérard Filoche et Forces Militantes pour la Démocratie et le Socialisme, était certes critique, mais non exempt de Loyauté... “La loyauté ! Encore une invention des youps, des francs-mac et des ratons ça la loyauté !”
Laurent Fabius n’aura rien à voir avec l’échec des prétendus “fabiusiens” de Haute-Normandie MAIS JE SAIS BIEN CE QUE TITRERA LA PRESSE AU LENDEMAIN DE LA VICTOIRE DE MONSIEUR BRUNO LE MAIRE :

“LAURENT FABIUS A PERDU LA HAUTE-NORMANDIE... C’EST LA FIN DE FABIUS !” N’y a t’il pas d’espoir pour la gauche ? (”ALLEZ ! LE “SAL JUIF” VA ENCORE VOULOIR NOUS
FOURGUER SES BICOTS“).
Si bien-sûr, à mon avis la seule possibilité pour la gauche de vaincre Monsieur le Ministre de l’Agriculture c’est de créer une dynamique du renouveau autour d’un socialiste qui serait non pas le chef, mais l’animateur de la liste de gauche, dont l’une des composantes serait le Parti Socialiste... pour cela il faut une personne qui soit à la fois acceptée par l’ancien monde du PS et qui puisse comprendre le nouveau monde des électeurs d’Europe Écologie, une personne aussi qui puisse être si ce n’est crainte, mais bien plus, respectée par Monsieur Bruno Le Maire. Une campagne électorale dure ne peut se faire sans un minimum de respect réciproque (c’est pour ne pas l’avoir compris que Michel Champredon, qui fut mon ami, sera à tout jamais un usurpateur à la tête de la Mairie d’ Evreux) je ne vois, à regret, qu’une seule personne en Haute- Normandie qui puisse correspondre à ce profil et je ne suis pas de “ses amis” : Marc-Antoine Jamet... !

Tags : Alain Le Vern, Elections, Elections, Elections 2010, Elections régionales, Eure, Haute- Normandie, Laurent Fabius, Parti Socialiste, PS, Seine-Maritime

Articles relatifs

Élections régionales, PS, les têtes de listes dont rêve en Haute-Normandie Monsieur le Ministre de l’ Agriculture  Régionales en Haute-Normandie : échos de campagne, Quand les socialistes se combattent entre eux et en oublient leurs ennemis de classe ! 
Le PS doit s’opposer, proposer et construire. Le Grand Paris relance la question de la réunification de la Normandie 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire