Libellés

vendredi 12 mars 2010

Régionales,Haute Normandie, la future liste Le Vern après fusion avec les listes EE et FdG

Enfant, il me souvient d'avoir entendu à la radio, dans la voiture de mon Père, la voix d'une vieille dame ( Née en 1892, Geneviève Tabouis était de deux ans la cadette de ma Grand-Mère !) commencer sa chronique par cette phrase si curieuse : "Attendez vous à savoir"...
Je ne sais si on dira de moi que je suis caché dans l'encrier d' Alain Le Vern ou, pour être de notre époque, dans son clavier; mais le présent billet a pour sujet: La liste qui sera soumise au vote des électeurs le 21mars prochain, liste issue de la fusion des listes du Parti dit Socialiste avec celle d'EE, et celle du Front de Gauche.

En sa section "euroise,  qu'elle pourrait être, qu'elle sera le physionomie de cette liste soumise au vote des électeurs au deuxième tour des élections régionales ?

Le recours à la "logique" permet de répondre à cette question en en posant une autre : "Quel sont les Intouchables (Au sens européens et non Indien du terme !) de la section euroise de la liste Le Vern ?"
La réponse,  à l'évidence,  est la suivante :

-En 1 sur la liste, Marc-Antoine Jamet, Tête de liste (nominale) en sa section euroise,  de la liste Le Vern, ("Liste Le Vern", car il est si difficile pour un myope comme moi d'y trouver le glorieux logo du Parti Socialiste, rénové par François Mitterrand !) ,
-En 3,  Yves Léonard, Fédéral PS de l'Eure
-En 5,  Franck Martin , Fédéral PRG de l' Eure et Maire divers Gauche ( Droite ?) de Louviers
-En 7, Michel Ranger prédécesseur d'Yves Léonard à la tête de la "Fédé 27" et Premier Vice-président sortant du Conseil Régional de Haute-Normadie,
Je n'irais pas au delà, car même si le vote, au soir du 21mars, est très favorable à cette liste, je doute fort qu'elle puisse prétendre, en sa section euroise, à plus de dix élus.
 Car en 2004, la liste d'Union de la gauche, en dépit d'une large victoire en Haute-Normandie, n'avait obtenu dans l'Eure que dix élus à raison de l'inintelligence de sa composition ( Déjà !) et non pas onze, comme en rêvait Jean-Luc Lecomte, à l'époque "Premier" des communistes de la liste conduite  dans l' Eure par Michel Ranger.

Photo: Jean-Luc Lecomte (Aux Régionales de 2010, tête de liste pour l' Eure de la liste Front de gauche),  le camarade "corpulent"en costume blanc, en grande discussion (Un Premier Mai !) avec le frêle Marc-Antoine Jamet, aux Régionales de 2010,  tête de liste PS(Nominale), de la section euroise de la liste "Le Vern".

Et pourtant Jean-Luc avait conquis de "haute lutte" sa onzième place sur la section euroise de la liste conduite par celui qui n'était encore que le militant socialiste Alain Le Vern  et non le "Chef" de la "Septimanie du Nord.
Qui ne se souvient des hurlements, au siège de la Fédé 27 PS, de l'épouse de Michel Heulin ( à l'époque secrétaire "à vie" de la section PS de Vernon), lorsqu'on "l'avait insultée" en lui proposant cette onzième place,  qu'elle avait refusée avec fracas !

Les noms des "intouchables" étant donnés,  il apparait que" LA VARIABLE D'AJUSTEMENT" de la section euroise de la "Liste Le Vern" EST LA COMPOSANTE FÉMININE DE LA LISTE "LE VERN" et, à titre infiniment subsidiaire, la catégorie des "actifs, non retraités".
Ce qui ne crée pas de grandes difficultés,  car la composante "féminine" des listes EE et Front de Gauche est, quant à elle, d'une grande richesse militante et compte des camarades de grande valeur, connues et reconnues par les électrices et les électeurs de l'Eure.

Les "places" qui sur la section euroise  pourraient faire l'objet d'ardues négociations avec les listes EE et Front de Gauche au lendemain du premier tour sont donc celles qui étaient  au premier tour attribuées à:

 Anne Mansouret (N°2), Mélanie Mammeri(N°4), Hélène Ségura( N°6) et éventuellement, si et seulement si les scores d' EE et du "Front de gauche" sont exceptionnels, les huitième, neuvième et dixième place, mais je doute qu'Alain Le Vern soit si magnanime à l'égard de listes qui l'ont "trahi" en osant se présenter au premier tour hors du giron de "SA" liste !

"Celte" et non "Normand",  le "Chef"de la Septimanie du Nord n'a pas le pardon facile !

La liste qui pourrait, QUI SERA proposée au vote du peuple souverain le 21 mars 2010 aura donc l'aspect suivant (en ce qui concerne ses "places éligibles") :

-1) Marc-Antoine Jamet, PS,
-2) Perrrine Hervé-Gruyer, EE,
-3)Yves Léonard, PS,
-4) Jacqueline Fihey, EE,
-5) Franck Martin, PRG,
-6) Alice Albertini (photo ci-desous),  Front de Gauche,
 Car la "culture communiste" qui prédomine au "Front de gauche n'est guère favorable au "cumul des mandats" et Jean-Luc Lecomte a déjà la lourde responsabilité d'être adjoint au travaux de la ville de Vernon (la deuxième de l' Eure,  par sa population) alors qu'Alice Albertini est juste membre du Conseil Municipal d' Evreux, où elle a pris la glorieuse succession de sa Grand-Mère.
-7) Michel Ranger, PS,
-8) Simone Chargelegue, adjointe de Michel Champredon, Maire divers gauche d'Evreux (Prefecture de l' Eure) et dissident PS (lors des dernières municipales) qui soutien la liste d' Alain Le Vern, ce dont se flatte volontiers le Chef de la Septimanie du Nord !
Simone Chargelegue est donc la "femme"(je mets ce mot entre parenthèse car je n'aime guère introduire de distinction entre militant) de la liste Le Vern du premier tour qui a la plus grande chance d'être encore en position éligible au second tour.
-9) Richard Jacquet, sauf si ce "jeune homme"(35 ans, ce qui est très jeune pour être en position éligible sur la section euroise de la liste "Le Vern", où la moyenne d'âge des dix premiers et de près de cinquante ans, 48,20 !) doit céder sa place à un représentant de la liste EE( qui serait alors Jérôme Bourlet ) ou à Jean-Luc Lecomte, s'il obtient envers et contre tous d'assouvir enfin son ambition d'être Conseiller Régional de Haute Normandie.
-10) Catherine Brochard, PS qui pourrait être l'autre rescapée de la liste du premier tour, car il est vrai que militante à Gisors elle a un profil idéal pour succéder un jour à la Mairie  de Gisors, à celui qui bien plus qu'un indéfectible ami , sera toujours pour moi l'exemple de ce que doit être un vrai militant de gauche, notre grand camarade Marcel Larmanou.

Photo: Catherine Brochard est la camarade aux cheveux blonds, sous le poing socialiste, qui écoute attentivement Hélène Ledoux, ancienne Secrétaire Nationale du PRG et membre du CF27(Motion A), sous l'amicale surveillance d' Yves Léonard (actuel Fédéral PS de l' Eure), le camarade chauve et rigolard en parka de cuir.

...ET CETTE LISTE  FUSIONNÉE SERA SOUMISE AU PEUPLE SOUVERAIN ....CE QUI EST UNE AUTRE HISTOIRE !
Ci-dessus, photo de Marcel Larmanou, Maire de Gisors, Vice-président du CG27, Président de la Commission des Finances du Conseil Général de l' Eure,

Blog référent :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire