Libellés

lundi 18 août 2014

Préface de "Gustave Flaubert et le Grand Orient de France" de Monsieur Olivier Roney

Olivier Ronney
L'acacia est connu de Monsieur Olivier Roney, c'est peut être ce qui le destinait à rédiger cet ouvrage étudiant les relations conflictuelles que Gustave Flaubert a entretenues avec l'Ordre Maçonnique et plus précisément avec l'association, à prétentions maçonniques, dénommée : Grand Orient de France.

Au cours de sa vie Monsieur Roney c'est, lui aussi, confronté a de mauvais compagnons, payant capitations à l'association dont le titre  distinctif est :  Grand Orient de France.

 Ce sont ces démêlés qu'il nous livre,  succinctement,  en guise d'introduction, mais ces péripéties ne sont que le point de départ de sa réflexion qui a pour ambition de comprendre comment des hommes (et aussi des femmes !) qui se réclament des plus hautes valeurs morales, sous l'égide de groupements séculaires, peuvent se comporter dans la vie profane  en personnages du "Faiseur " ?

Flaubert aurait pu assister à une représentation du Faiseur, et je suis certain qu'il y aurait reconnu bien des fâcheux qui s'évertuaient à restreindre, voir  à interdire, la diffusion de son oeuvre.
Paradoxalement, en notre début de XXI ème siècle,  dénoncer les déviances de nos contemporains est chose moins aisé qu'à l'époque de Balzac.... car ,de nos jours,  en un temps infiniment plus rapide que celui qui a été nécessaire pour les élaborer, les moindres paroles sont travesties par des gueux pour exciter des sots...si je puis me permettre de pasticher (et non de piller !)  l'admirable poème SI , publié dans "Les Silences du Colonel Bramble par André Maurois...

Ces quelques lignes n'étant qu'une illustration (de mon cru) de ce qui attend les lecteurs de Monsieur Roney !!!

Car, rares sont ceux qui n'hurleront pas en les lisant :

"Qu'est ce qu'il dit , ce Rey-Hartmann , "Si" (IF) est le plus célèbre poème de Kipling, il se fout de nous, tout le monde le sait ..."

 Et oui,  de nos jours les Importants , les Belles personnes, les Sachants  ignorent l'oeuvre du Normand (natif d'Elbeuf) Émile Wilhelm Herzog (fils d'un propriétaire de filature)  qui, vingt et un ans avant d'être élu à l'Académie Française,  publia (en 1917) un premier roman (Les Silences du Colonel Bramble)  sous le  pseudonyme d' André Maurois; Roman que l'ont peut encore lire dans l'édition Grasset de 1921, et notamment en la page 129 :

 "Ce soir, tandis que sévit le gramophone, je m'efforce de transposer en français un admirable poème de Kipling :
Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ..................

Dans sa transposition du poème "IF" de Kipling, Maurois nous donne une magistrale démonstration de sa maitrise du "Génie de la Langue Française" (si je puis, une fois encore,  m'autoriser la pédanterie de citer une oeuvre oubliée - Le Génie de la Langue Françaises, d'Albert Dauzat - par nos contemporains !)
Le texte de Maurois est à la fois très proche de celui de Kipling (dans sa finalité) mais très éloigné dans sa rédaction, pour qui a la simple honnêteté de se reporter à la rigoureuse traduction qu'en donne Jacques et Suzanne Vallette (IN Tome 3, Rudyard Kipling, Collection Bouquin, Robert Lafon éditeur, Retour de Puck ( Rewards and Fairies, 1910) pages 228 et 229 ....

Vérifier ses sources, en toute chose utiliser SON Compas et SON Équerre avant tout tracé sur la planche à dessin, je crois entendre mon F.°.  Daniel Béresniak  énoncer ces évidences (qui le firent tant haïr des Dignitaires du Grand O !)  ... ce qu'il doit effectivement faire depuis sa R.°. L.°.  à  l' Or.°. Éternel ... je vois encore un Haut dignitaire  de la Grande Loge de France, hurler (en Loge  !!!)  à Daniel qu'on n'avait pas le droit (SIC ! ) de proférer de telles paroles, que c'était de l' antimaçonnisme primaire ,  digne de Léo Taxil !

"Non, Monsieur Beresniak, car vous n'êtes pas digne d'être mon F.°. , vous ne pouvez pas dire :
"Lorsque l' inintelligence et le sectarisme ont fait leur oeuvre, Hiram n'a plus qu'à recevoir le coup de grâce. Assommé,  il s'effondre sous le maillet des ambitieux. Ceux ci ne songent plus qu'à tirer parti à leur profit d'une institution faussée ...La Franc- Maçonnerie devient alors L'INSTRUMENT D'UNE COTERIE POLITIQUE ACCAPAREUSE DU POUVOIR ...C'EST LA MORT DU MAÇONNISME , DÉSORMAIS INDIFFÉRENT AU SORT DE SON CADAVRE"

Et à Daniel de répliquer : "Mais, mon F.°. , je ne fais que citer un  F.°. dont le "prêt à penser" plaît tant dans TON Obédience, ces lignes ne sont pas de moi,  il s'agit d'un très beau texte d'Oswald Wirth, extrait de son livre "Le Maître" écrit vers 1930  !!!

Et Daniel Beresniak termina sa planche en rappelant que si  lors de la Commune de nombreux FF.°. s'étaient sacrifiés en rejoignant (Bannières en tête !!!) les rangs des "insurgés"  LE GRAND MAÎTRE  DU GRAND ORIENT DE FRANCE,  à l'époque de la Commune ( François Babaud-Laribière) eut lui une tout autre attitude ...QUI LUI PERMIT D'ÊTRE NOMMÉ PAR "MONSIEUR THIERS" ( Le massacreur des Communards !!! ), Préfet de la Charente en 1870, puis Préfet des Pyrénèes-Orientales en 1872...
 Je crois me souvenir  qu'un "jeune Maitre"ou un hardi Compagnon, je ne sais plus,  dit  aux agapes,  en parlant de ces faits,  que depuis Judas et ses modestes "Trente deniers",  la trahison était devenue hors de prix .... ce qui ne fit rire personne !!!

Tel est l'objet de l'ouvrage de Monsieur Olivier Roney montrer, qu' à plus d'un siècle d'intervalle, les même déviances , les même perversions de Nobles principes produisent les mêmes effets :

INTERDIRE OU NUIRE À LA CRÉATION ARTISTIQUE QUI, AUJOURD'HUI COMME NAGUÈRE, INQUIÈTE TANT CEUX DONT LES HAUTES VALEURS MORALES,  QU'ILS CITENT À N'EN PLUS FINIR,  NE SONT QUE LES ÉLÉMENTS (LUCRATIFS !) DU FONDS DE COMMERCE DE LEURS MESQUINS TRAFICS !

J'AI DIT !
ALAIN REY-HARTMANN,


vendredi 25 avril 2014

Vernon (27) Indemnités du Maire, Comme son prédécesseur Sébastien Lecornu ignore l'article L2123-17 du CGCT

Bruno Oppetit
"Abusus non tollit usum", m' a naguère enseigné feu mon maître Bruno Oppetit  c'est ce que , sans succès je le crains, j'ai tenté de faire comprendre lorsqu'il y a presque trois ans , j'ai publié dans ce blog (et dans d'autres ! ) un article intitulé :

"Remarques juridiques ou militantisme de caniveau, le cas des indemnités des élus municipaux, l'exemple de la Ville de Vernon (Eure)" 


Titre par trop abscons, qui causa la non publication de ce billet dans Agoravox et pourtant SUR LE FOND je n'ai, en rien, à reprendre à cet écrit qui, n'en déplaise aux maîtres d'Agoravox,  était et EST toujours d'une criante actualité.

Un récent article du Démocrate Vernonnais,  traitant des indemnités des élus de Vernon (27) a conduit Sébastien Lecornu (le nouveau Maire de Vernon) à donner, pour le moins,  les Orgues de Staline, contre ce qu'il considère comme étant une mise en cause de son honneur et de sa probité et ce tant par courriels ciblés que dans le Blog de son association (Génération Vernon) ou dans celui des Services de la Ville , ce qui est plus étrange !
 Les services communaux n'ayant pas pour vocation à défendre les engagements politiques des élus !

Comment apprécier cette réaction "paranoïde"du Maire Sébastien Lecornu qui, à l'évidence, n' a pas encore pris conscience QU'IL ÉTAIT ÉLU POUR SIX ANS et que la campagne électorale était terminée !
Monsieur le  Maire de Vernon (Sébastien Lecornu) remettant son écharpe à l'une de ses adjointes (Madame  Léocadie Zinsou )

Contrairement à ce que semble croire les journalistes du Démocrate Vernonnais ce qui est en question ce n'est pas le quantum des indemnités des élus de la commune de Vernon, car celui ci( clairement encadré par la loi,) relève d'un choix politique qui a été largement débattu lors de la campagne électorale ... Choix qui opposait les partisans d'une baisse de ces indemnités (Listes VTE et FN ) à ceux qui défendaient le status quo ante (Listes UMP et PS ).

 CETTE QUESTION A ÉTÉ DÉMOCRATIQUEMENT TRANCHÉ LORS DU DEUXIÈME TOUR DES ÉLECTIONS MUNICIPALES, la Ligne UMP/ PS l' ayant emporté sur ce point.

 Certes, on peut regretter que la Liste de Monsieur Lecornu n'ait pas la même ligne, sur cette question du quantum des indemnités des élus, que celle de Monsieur Frédéric Duché qui, nouveau Maire des Andelys ( Sous-préfecture de l'Eure)  a fait le choix d'une baisse des indemnités des élus et notamment de celle de Maire, au profit d'une indemnisation des "simples" Conseillers municipaux et non pas des seuls membres de l'exécutif municipales (Lire en ce sens l'article de l'Impartial )

LA VRAIE QUESTION, PUREMENT JURIDIQUE, EST CELLE QUE J'AVAIS EXPOSÉE DANS MON BILLET (Ref supra) DE 2011 :

" La Loi dispose (article L.2123-17 du code général des collectivités territoriales) que "les fonctions de maire, d'adjoint et de conseiller municipal sont gratuites", "Dura Lex sed Lex" tel est le principe juridique qui devra guider le juge qui serait saisi de cette question.
Certes, ce principe peut être contesté au motif qu'il ne correspondrait plus aux réalités sociales de notre temps et justement...Il l' a été récemment par un Sénateur de l'UMP"


Ce principe de la gratuité des fonctions édilitaires  a été confirmé par la jurisprudence (Conseil d'État, Richemont 1911) et débattu dans maints colloques universitaires, NOTAMMENT LORS D'UN COLLOQUE ORGANISÉ PAR LE MASTER 2 COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE L'UNIVERSITÉ PANTHÉON-ASSAS-PARIS 2 , à l'occasion de la remise de ses diplômes 




Cette formation universitaire, dirigée par mon ami le professeur Gilles Guglielmi, S' HONORANT DE COMPTER AU NOMBRE DE SES ANCIENS ÉLÈVES MESSIEURS, FRANÇOIS OUZILLEAU (deuxième adjoint de Monsieur Lecornu, responsable de la section UMP de Vernon) et GUY DE CHERGÉ , directeur de cabinet de Monsieur le président de la CAPE et futur membre du Cabinet de Monsieur le Maire de Vernon !
 Monsieur Lecornu étant, quant à lui, diplômé du  Master 1 d'Assas, ( dirigé, lui aussi, par le professeur Guglielmi ) les activités politiques de Monsieur Lecornu ne lui ayant pas laissé le temps de passer un Master 2 !




L'INDEMNISATION DES FONCTIONS ÉDILITAIRES N'ÉTANT QU'UNE EXCEPTION AU PRINCIPE DE LEUR GRATUITÉ,  c'est la raison pour laquelle , À JUSTE TITRE,  des sénateurs UMP avaient proposé de revenir sur ce principe, QUI NE CORRESPONDAIT PLUS À LA PRATIQUE FAUTIVE DE LA MAJORITÉ DES COMMUNES , proposition qui a été refusé par le parlement.


À CETTE AUNE, les sommes versées aux élus municipaux, N'ÉTANT QUE DES  INDEMNITÉS  AYANT POUR VOCATION À COMPENSER UNE PERTE DE REVENUS OU DES FRAIS DE MANDATS (par exemple, l'adhésion du Maire et de ses adjoints à des associations mémorielles ou patriotiques)  LORSQU' UN ÉLU (Le Nouveau Maire de Vernon en l'espèce) déclare à la presse qu'il continue son activité professionnelle sur le même rythme qu'avant son élection, CET ÉLU NE DOIT PAS TOUCHER D'INDEMNISATION !

   CAS  DE PHILIPPE NGUYEH THANH  EN 2008 ( Lire,en ce sens, son interview dans le DÉMOCRATE VERNONNAIS de cette époque)  OU DE SÉBASTIEN LECORNU, EN 2014.

 INTERVIEW DE SÉBASTIEN LECORNU, dans  Le Démocrate Vernonnais , édition du mercredi 2 avril 2014, en page 7  :

" QUESTION DU DÉMOCRATE VERNONNAIS : ALLEZ VOUS CONTINUEZ À TRAVAILLER ?
RÉPONSE DE MONSIEUR LECORNU :
Oui, je pense qu'il est sain de ne pas dépendre de la politique et de rester libre.  j 'ai mon entreprise de conseil...JE PEUX CONTINUER À TRAVAILLER TOUT EN ÉTANT MAIRE..."

 SI, DU FAIT DE SON MANDAT DE MAIRE MONSIEUR LECORNU  N'A AUCUNE PERTE DE REVENUS AU TITRE DE SON ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE, CONFORMÉMENT AU DROIT POSITIF RÉGISSANT CETTE QUESTION IL NE DEVRAIT TOUCHER AUCUNE INDEMNITÉ, (A.U.C.U.N.E !!!) CE QUI  REPRÉSENTE UNE ÉCONOMIE DE PRÈS DE TROIS-CENTS-MILLE €, SUR LA DURÉE D'UN MANDAT DE MAIRE !

Ce qui était aussi vrai pour son prédécesseur Phillpe Nguyen Thanh, ce qui m'a permis d'écrire dans mon billet de 2011 :

"En l'espèce,en ma seule qualité de citoyen de la République Française et d'électeur de la Commune de Vernon (Eure) je me dois de constater que Monsieur Philippe N'Guyen Thanh, Maire (PS) de Vernon, VIOLE LA LOI FRANÇAISE EN TOUCHANT LE MOINDRE CENTIME D'EUROS AU TITRE DES INDEMNITÉS  QUI POURRAIENT LUI ÉTRE ATTRIBUÉES À RAISON DE SES FONCTIONS ÉDILITAIRES, ALORS QU'IL SE VANTE, À PLAISIR, DANS LA PRESSE DE TRAVAILLER 79 HEURE PAR SEMAINE ET DE CONTINUER SES ACTIVITÉS LIBÉRALES ET UNIVERSITAIRES.
D'autres élus de la commune de Vernon sont aussi dans ce cas où ,CONTINUANT LEURS ACTIVITÉS PROFESSIONNELLE ILS TOUCHENT CEPENDANT, AU MÉPRIS DE LA LOI, LEURS INDEMNITÉS ( Sans subir aucune perte de leurs revenus professionnels ! )


TOUT ÉLECTEUR (ÉLECTRICE) DE VERNON (EURE) EST DONC EN DROIT DE SAISIR LES TRIBUNAUX POUR EXIGER QUE CES ÉLUS RESTITUENT LES SOMMES QU'ILS ONT INDUMENT TOUCHÉES DEPUIS LE DÉBUT DE LEURS MANDATS.
Et ce d'autant qu'en refusant l'amendement abrogatif proposé par les Sénateurs Lefèvre et Deroche le législateur a , incontestablement, réaffirmé son attachement au principe de gratuité des fonctions édilitaires, énoncé dans l'article L 2123-17 du Code général des collectivités territoriales."


CQFD !

Pour aller plus loin, bien que n'étant d'aucune façon, le Conseil de Monsieur Lecornu, Maire de Vernon (Eure) que peut il faire ?

Certes, espérer que ses bonnes relations avec la minorité socialiste de son conseil municipal lui permettent d'obtenir qu'à TRÈS COURT TERME L'ARTICLE L 2123-17 DU CODE GÉNÉRAL DE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SOIT MODIFIÉ, DANS LE SENS NAGUÈRE PROPOSÉ PAR LES SÉNATEURS LEFÈVRE ET DEROCHE.

  Monsieur Lecornu peut aussi renoncer :

-  SOIT À SES INDEMNITÉS DE MAIRE ET EN ALLOUER LE MONTANT AUX "SIMPLES" CONSEILLERS  MUNICIPAUX DE VERNON, à l'imitation de l'excellente pratique de la Municipalité UMP (COURANT HUMANISTE, CITOYEN ET RÉPUBLICAIN ! ) DES ANDELYS 
- SOIT  RENONCER À SON SALAIRE DE DIRECTEUR-ASSOCIÉ DE SA SOCIÉTÉ (étant entendu que dans ce cas (en en modifiant la forme sociale) rien ne lui interdirait d'en percevoir, non plus des salaires, mais des dividendes,  ce qui fiscalement est certes moins avantageux, MAIS .... 

mardi 22 avril 2014

Caméra Diagonale ne répond plus !




Le MANITOBA, CAMERA DIAGONALE ne répond plus !

Que se passe t'il sur la toile de l'Eure ?

Le Blog de José Alcala  n'est plus accessible et personne n'en parle !

Même Voie Militante, le Blog de Denis Szalkowski, naguère si réactif, n'en parle pas.
 Il est vrai que depuis que Denis a été élu Maire de St Eloi de Fourques et qu'il ne bénéficie plus de mon aide ni de celle  de ma camarade Hélène Ledoux, il n'a plus le temps de s'informer, comme autrefois,  de TOUT ce qui peut advenir dans notre département et bien au delà !

Gémissons, gémissons, gémissons, mais espérons que  José Alcala parvienne à relancer les logiciels qui commandent Caméra Diagonale !!!

Nota :  À l'exception de la nomenclature que j'aie, jadis, établie pour PAPERBLOG, les articles d'Hélène Ledoux ne sont plus accessibles sur la toile, depuis que Denis les a tous retirés de son Blog  (pourtant participatif !) et que sur ordre de la Fédération de l'Eure du Parti DIT socialiste, les articles qu'Hélène avait rédigés pour sa section d'Evreux ont , eux aussi, été censurés...

ET DIRE QUE C'EST MON CAMARADE ET AMI MARCEL LARMANOU QUE LES TYPES DE LA FÉDÉRATION DE L'EURE DU PARTI DIT SOCIALISTE, TRAITENT DE STALINIEN... au point de VOTER ET DE  FAIRE VOTER POUR LA DROITE EXTRÊME AUX DERNIÈRES MUNICIPALES,  pour être certain que GISORS PASSE BIEN À DROITE !

 LE FN a fait de mauvais résultats dans l'Eure...NORMAL !  LA FÉDÉRATION DE L'EURE DU PS ENTRETIENT, à elle seule ( !!!)  LA DOCTRINE TOTALITAIRE DANS NOTRE MALHEUREUX DÉPARTEMENT  !!!

dimanche 20 avril 2014

IN MEMORIAM JACQUES JEAN RAYMOND REY, 1925 - 2014, MON PÈRE,

IN MEMORIAM JACQUES JEAN RAYMOND REY, 1925 -2014, MON PÈRE, Photo prise en 1996, lors du CINQUANTIÈME ANNIVERSAIRE DE MARIAGE DE MES PARENTS.
IN MEMORIAM JACQUES JEAN RAYMOND REY, 1925 - 2014, MON PÈRE, Photo prise en 1996, lors du CINQUANTIÈME ANNIVERSAIRE DE MARIAGE DE MES PARENTS.