Libellés

mardi 24 août 2010

Les articles d'Alain Rey sur Voie militante : La mode des cafés politiques

La mode des cafés politiques
Par Alain Rey • 9 juin, 2008 • 

Mode lancée par Madame Royal durant les présidentielles, reprise par le Modem, pour masquer la fuite de ses élus (ceux qui lui reste ! ) , à présent c’est le PRG qui est touché par cette mode des Cafés Politiques.

Photo : Premier Café Radical à Louviers (Haute-Normandie, Eure) en présence de Monsieur Franck Martin , Président de la Fédération radicale de l' Eure (PRG), ancien Conseiller général de l' Eure, Conseiller Régional-Maire-Président de Louviers, dirigeant de société.


 Au premier abord cela semble bien agréable de discuter assis en mangeant et en buvant, bien plus que les traditionnelles réunions dans des salles des Fêtes en ruine, et puis n’est ce pas dans la lignée des Banquets Républicains, des RAD-SOC de la troisième République ?

Mais justement !

 Alors qu’à raison l’on s’interroge sur le pouvoir réel du politique dans notre société aux ordres du capitalisme financier, ces réunions d’après-midi, de gens qui ont le temps, qui ne sont pas à la recherche d' un emploi, pour qui la politique est une occupation agréable , conforme à ce qu’ils considèrent comme étant leur Rang Social, ne sont elles pas la pire des choses ou plutôt la meilleur pour montrer à nos concitoyens que ceux souffrent de notre organisation sociale n’ont rien à attendre de ces gens qui font de la politique, comme ils pratiquent les autres loisirs de leur caste.

Ne serait il pas plus efficace de créer des permanences d’écoute et d’entraide, que de parler pour se montrer, sans se soucier de prendre la mesure de la situation économique réelle dans ce pays ?

À Vernon, dans dix jours plusieurs centaines de personnes n’auront plus de travail , est ce dans un café “Truc-Muche” que l’on trouvera les entreprises qui reprendront la friche industrielle laissée par le LRBA ?

Excuse moi Denis, mais l’idée des citoyens experts était une connerie, mieux vaut la vieille, l’éculée mais irremplaçable notion du Peuple Souverain, déléguant sous, SON contrôle, des citoyens pour exercer le pouvoir en son nom et pour son compte, toute idée de coterie qui se réunit pour se substituer aux assemblées régulièrement élues est intolérable pour un Républicain.

Faire de la politique , n’est pas , ne doit pas être une chose agréable, si non on se coupe du réel, c’est en politique que j’ai rencontré les types les plus pitoyables que je connaisse et pourtant c’est en combattant ces rémoras que l’on est utile à ses concitoyens, pas en échangeant entre belles personnes dans un lieu à la mode !

Blogs référents :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire