Libellés

vendredi 10 septembre 2010

Les articles d'Alain Rey sur Voie militante : Un sujet sans importance : Glaxo, un séisme social à Evreux !

Un sujet sans importance : Glaxo, un séisme social à Evreux !

Par Alain Rey • 11 fév, 2009 • Catégorie: Eure
Les blogs sérieux de l’ traitent de sujets dignes d’eux et de leurs lecteurs : racoler quelques voix de la manière la plus abjecte qui soit pour un parti qui n’existe pas dans l’ selon la politique éditoriale notamment du blog Gringoire, ou l’autre sujet qui passionne tant les foules : Alain Bauer est il le nouveau Bernard Kouchner ?
Par respect et raison je ne traiterai pas de ceux qui croient faire des voix aux Européennes en exploitant des scénarii à la Dieudonné, sur fond de : “Heil Israël”, le sujet futile que je vais traiter dans ce billet a déjà été traité sur un plan plus émotionnel par Rachid Mammeri dans son blog : ”Glaxo, un séisme ”, si je puis me permettre d’emprunter le titre que le correspondant pour l’ d’Information Ouvrière, Raymond Morvan a utilisé pour sa chronique consacrée à ce drame  qui ne fait évidemment pas du Buzz !
Et pourtant tout tient en quelques chiffres :
  • Toute l’unité de recherche de Glaxo  est immédiatement fermée, soit 96 salariés, dont plusieurs couples !
  • Le site GSK d’ avait déjà perdu 786 emplois précaires (intérimaires et CDD) de 2007 à fin 2008 !
  • un  GSK induit sur la région quatre emplois extérieurs !
  • La décision de Glaxo intervient alors que les gains de productivité sont de 15 % !
  • Les bénéfices 2008 sont très élevés : Une participation de 8 % était prévue au profit des salariés !
  • Glaxo représente 30 % de la taxe professionnelle touchée par  !
Il y a donc un risque immédiat de hausse des impôts locaux à  ! Pour mémoire la TP d’ représente au total 13,2 millions d’euros ! Glaxo c’est aussi 10 % des juges du conseil de prud’homme d’ !
Déjà (lire nos articles sur ce sujet) la fermeture du LRBA à Vernon avait porté un coup bien plus terrible que la “Presse aux ordres ” ne l’a dit à l’économie de l’ , un seul chiffre, un seul !
Le LRBA c’était une masse salariale de trente millions d’euros, les commerçants de Vernon, qui comme moi ont la passion des futilités savent ce que cela signifie… une ville sinistrée où les magasins ferment les uns après les autres, même si une fois encore la presse n’en parle pas !
Le plus terrible dans l’affaire GLAXO c’est qu’à lire la presse on pourrait croire que cette situation est survenue en une nuit, le blog Gringoire aimerait certainement y voir la patte du Juif Madoff… Et non ! A entendre des syndicalistes : ”Chez GSK le site d’Hérouville Saint Clair a fermé, un plan  a touché 50% de l’effectif en Mayenne, l’ précaire (intérimaires et CDD) est de 40 % à ND de Bonville et le site d’ a perdu 786 emplois précaires de 2007 à fin 2008″.
TOUT ETAIT PREVISIBLE ! TOUT AURAIT PU ETRE EVITE… à la seule, à la ringarde, à l’archaïque condition de penser que faire de la politique c’est quoi qu’il vous en coûte personnellement défendre à en perdre la vie, votre vie (ce qui est sans importance aucune pour un vrai politique et non un politicard) des valeurs et la première d’entre elle, celle sans laquelle la Liberté et la Fraternité ne peuvent exister… L’EGALITE DE TOUS LES ETRES !
J’en terminerai ici, en signalant simplement un autre sujet sans importance, indigne de certains blogs “respectables” : la Révolte de nos soeurs et de nos frères, “esclaves” dans les colonies Françaises des Antilles, qui s’en soucie ?!
Crédit photo : www.gsk.fr
Licence Creative Commons Paternité 2.0 France - Voie Militante
Domaines : 
Vers un autre Blog


Articles relatifs

Voter pour cet article sur Blogonet   Voter pour cet article sur Wikio

21 Réponses »

  1. Communiqué du conseil municipal d’Evreux:
    Le Groupe britannique pharmaceutique GlaxoSmithKline vient d’annoncer un plan social prévoyant la suppression de 6 000 emplois dans ses différents sites à travers le monde.
    En France, l’entreprise Glaxo a déjà détruit en deux ans près de 1500 emplois directs dont 310 emplois dans son réseau de visiteurs médicaux. Dernièrement, l’effectif du site de Mayenne a été divisé par deux.
    Cependant, l’annonce de ce plan social fait d’Evreux la ville la plus sévèrement touchée.
    Le site d’Evreux implanté depuis 1968 et considéré par tous comme un pôle d’excellence en matière de recherche et de production pharmaceutique, subit comme une injustice incompréhensible la destruction programmée d’ici 2012 de 798 emplois, alors que les bénéfices du Groupe GlaxoSmithKline se sont élevés à plus d’un milliard d’euros en 2008.
    Ce plan social annoncé brutalement mercredi 4 février 2009, sans concertation préalable des organisations syndicales et des élus (contrairement à l’esprit de dialogue social qui prévalait jusque-là dans le Groupe) est très durement ressenti par tous.
    Les risques de fragilisation de l’ensemble de notre économie territoriale par les conséquences en chaîne d’un plan social d’une telle envergure sont à redouter, tant auprès des entreprises sous traitantes que de l’activité commerciale.
    Au-delà du témoignage de notre totale solidarité, nous affirmons notre détermination à exercer nos responsabilités d’élus avec la gravité qu’exige cette situation.
    Une première mesure a été prise sans délai. Une cellule de crise s’est réunie ce jour à l’initiative du Maire d’Evreux, Michel Champredon.
    Mettant de côté tout esprit partisan, cette rencontre a associé les élus des collectivités territoriales, les élus nationaux, l’Etat. Son objectif, rechercher toutes les solutions pour la sauvegarde des emplois menacés sur le site Glaxo à Evreux.
    Aussi, d’un commun accord, les membres présents ont affirmé :
    – refuser tout projet de plan de licenciement présenté par l’entreprise Glaxo
    - solliciter l’intervention du Gouvernement au plus haut niveau des dirigeants de GSK international, l’objectif étant d’éviter tout licenciement et de rechercher les solutions adaptées à chaque cas.
    - exiger la garantie du maintien du site : le projet de suppression des emplois du centre de recherche fait craindre la fermeture à terme du site d’Evreux.
    - saisir la direction de l’entreprise Glaxo pour connaître la liste de ses sous-traitants travaillant avec le site d’Evreux.
    - confirmer l’organisation dès la semaine prochaine de réunions élargies aux organisations syndicales et à la Direction de l’entreprise.
    Nous, élus du Conseil municipal de la ville d’Evreux, apportons notre soutien à la démarche engagée et le témoignage de notre solidarité sans réserve aux employés de Glaxo et à leurs familles.
  2. Sur les conseils d’Alain je vous recommande deux articles :
    - l’un sur la grève en Guadeloupe
    http://louviers-2008.blogspot.com/2009/02/la-guadeloupe-en-greve-generale-des.html
    - l’autre sur la situation de Glaxo
    http://www.rachidmammeri.fr/?p=151
  3. @Mickaël
    Très bonne initiative évidemment. Mais, sans esprit polémique, qu’est-ce que GSK a à faire des petits élus de la ville d’Evreux ? Où est le pouvoir ?
  4. il n’y a pas plus de pouvoir dans le laisser faire.
    Mickaël
  5. Sincèrement, crois-tu une seule minute que les petits bras musclés de Michel Champredon, de Bruno Lemaire (lui un peu plus que les autres sans doute), de Jean-Pierre Nicolas et de Jean-Louis Destans empêcheront le laisser-faire ? Souviens-toi de Grandrange et des promesses de Sarkozy. Mittal n’en a eu cure. Alors, Champredon, imagine un peu !
    La foi peut déplacer les montagnes… en carton.
  6. Tout à fait d’accord avec toi denis,
    Je crois qu’il ne faut pas trop rêver, les actionnaires n’en n’ont vraiment rien à “cirer” de Mr Champredon
    Pour preuve l’investissement de glaxo sur le site de st amand: 500 millions d’euros sur 2 ans!
    Création d’emplois mais sur un autre site dont les perspectives de rentabilité et surtout de marges sont très très largement au-dessus du site d’evreux.
    C’est ce que l’on appelle de la “statégie d’investissement” et très sincérement il n’y a pas grand chose à faire actuellement.
    ceci dit, bon courage quand même
  7. Ce dossier est plus compliqué que cela. denis, la polémique ne m’intéresse pas.
  8. finalement la dialectique est toujours la même “c’est compliqué, vous ne comprenez rien” mais je tiens
    à rappeler que la Politique est de gérer et gérer c’est prévoir.
    nombreux étaient les économistes et pas des moindres (pas des pipes-Cohen,Aglietta,Généreux,Marie)
    à avoir prédit la crise financière mais la seule réponse était la désinvolture et la moquerie
    max de beuzeville
  9. @Max
    Je crains au final que ce ne soit très compliqué pour des élus qui n’ont jamais foutu un seul doigt de pied dans le privé et dont le passe-temps soit de savoir comment ils vont pouvoir se “maintenir” là où ils sont. On n’a que les ambitions qu’on mérite.
  10. faire de la polémique sur 798 personnes qui vont sans doute perdre leurs emplois. Tu n’es pas quelqu’un de bien, tu ne parles que de ce qui t’arranges, docteur denis et mister Salkowski.
    et en plus tu viens m’ajouter sur Facebook comme ami !!! j’ai trouvé ca ridicule excuse moi c’est pour cela que j ai refusé l’invitation d’ailleurs !
  11. @Mickaël
    Où vois-tu que je fais de la polémique sur 798 personnes au juste ? As-tu lu l’article d’Alain ou l’as-tu survolé ?
    Je pose des questions de fond sur le rapport entre le pouvoir politique et le pouvoir économique. Pourquoi ne t’en saisis-tu pas ? As-tu lu mon billet sur la proposition de François Chérèque ? Tu la trouves comment cette proposition ? Que penses-tu du niveau de qualification des salariés dans l’Eure ? Que penses-tu des politiques d’accompagnement de la région en charge de la formation professionnelle en Haute-Normandie ? Tu as raison. De Facebook, on s’en fout royalement ! Moi, le premier.
    Je persiste et je signe. Le politique, trop occupé à gratter les paluches n’est qu’un mode d’accompagnement du temps qui passe dans la manière dont il se comporte aujourd’hui. Pas d’accord ? Je crois que tu es bien placé pour en savoir quelque chose. Non ?
  12. Sur le plan de formation de chèréque effectivement c’est un axe de travail qu’on doit mettre en avant. c’est d’ailleurs aussi une des préocupations principale de Michel champredon dans son initiative d’avoir mis en place une cellule de crise réunissant tous les partenaires institutionels mais aussi des instituts de formations professionnels divers pour que chaque salarié qui perd son travail notemment à Glaxo puisse bénéficié d’un plan de formation efficace afin de pouvoir se reconvertir et de trouver un emploi. heureusement que les élus d’Evreux se bougent unanimement sans conflits partisans, c’est l’ensemble du conseil municipal qui a décidé de soutenir les salariés de Glaxo.
    Tu es loin des réalités dans tes petites critiques d’égoûts, perso à la surface on respire mieux alors sors un peu. quand tu dis que la seule préoccupation des élus c’est de tout faire pour se maintenir, c’est juste réducteur et manichéen. tout toi.
    Je m’exprime pour te répondre par politesse mais j’ai fais le choix il y a quelques temps de ne plus m’exprimer ici au pmu de brionne, tellement vous êtes ce que vous critiquez ! des manipulateurs ! la preuve pas un billet sur l’affaire Alain rey alors qu’on aurait eu 15 articles si c’était un élu d’evreux qui avait été comdamné !
    Denis applique à toi même toutes les bonnes leçons que tu donnes aux autres.
  13. @Mickaël
    Décidément Mickaël, tu es complètement à côté de la plaque… c’est dommage.
    Je crois que ton énervement ne fait que nuire à la compréhension de ce que tu lis.
    Dans le fond de toi-même tu sais très bien que c’est faux, sinon tu ne perdrais pas ton temps sur ce blog !
    Péchés de jeunesse ! J’espère pour toi que tu vas vite mûrir, afin de faire bénéficier les autres de tes qualités…
  14. virginie ! la porte parole de la mauvaise foi !
  15. La preuve que non cher Mickaêl, je publie ton commentaire ! ;+)
    Bon dimanche à toi.
  16. @Mickaël
    La cellule de crise est une très bonne idée. Coordonner les institutionnels est une très bonne chose. C’est tout le moins qu’on puisse faire.
    Égouts, PMU de Brionne… je suis là un peu étonné de la critique. Faut-il y voir l’expression d’un désir mimétique ? De façon générale, je suis étonné des attaques qui s’abattent d’un seul coup et notamment sur Alain Rey. Serions-nous victimes de notre succès ou de règlements de compte ? Et puis tant d’attention de personnes aussi éminentes qui cultivent à l’occasion le goût du secret sont bien loin de nous nuire.
    NB Hier je défilais auprès des RASED. Jeudi soir, j’étais à une réunion de soutien. Hier matin, j’étais à Louviers à la réunion du Comité Eure Europe Écologie. Je suis heureux de tous ces conseils et que tu te préoccupes de ma santé mentale. Je tiens toutefois à te rappeler que je suis élu local depuis 2001 et aussi Président d’association depuis 1986, père de deux enfants dont un à la maison. Je viens de prendre 45 ans et tout va bien pour moi à part mon petit doigt qui vient de subir 13 points de suture du fait d’un combat très inégal avec une branche d’arbre. J’espère que tout va bien pour toi. Et si je pouvais me permettre un conseil, essaie de devenir toi-même avant d’être un autre.
  17. enfin quelqu’un qui lui dit ces 4 verites mais comme il ,n’ecoute que son mentor.a part ca mickael j’espere te voir a la reunion de section de mardi car tu refais bien parti de la section d’evreux.certains veulent que l’on arrete les guerres intestines,je suis de celle la .mais je reagit quand on attaque les gens que j’aime bien
  18. et denis, virgine ,jerome je vous aime bien.
  19. Merci Céline ! Bonne soirée et bonne semaine.
  20. oui céline, je suis très heureux de voir que tu as rejoint cette dynamique d’appaisement qui prime aujourd’hui à la section d’Evreux et qui est une excellente chose ! à mardi …
  21. [...] cap dont l’aspect le plus spectaculaire a été évoqué récemment par mon ami Alain Rey, ici dans Voie Militante. A Evreux, GlaxoSmithKline vient de programmer la destruction de 798 [...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire