Libellés

dimanche 19 décembre 2010

Le dernier Conseil municipal de Vernon et la Maison de la Tour des archives

Le Conseil Municipal du 5 novembre 2010 s'étant conclu par la mise en minorité du Cartel des gauches qui est majoritaire à Vernon ( Haute-Normandie, Eure) à raison du vote d'opposition  émit par deux de ses composantes : Le groupe Communistes et Républicains et le groupe apparenté à EELV on pouvait raisonnablement s'attendre à ce que le tardif Conseil municipal du 17 décembre 2010, clarifie cette situation, assez rare à Vernon, depuis quelques décennies.

Évidemment tel ne fut pas le cas !
Tout se passa comme si de rien n'était !

La principale question qui fut débattue lors de ce conseil concerna le sort de la maison de la Tour des archives.

Pour que tous puissent prendre la mesure de ce sujet, je rappellerais que ce que les Vernonnais nomment la Tour des archives est en réalité, l'ancien Donjon du Château Royal de Vernon, dont une gravure illustre la page de garde de mon Blog : "Vernon semper viret".

La réalisation du centre culturel Philippe Auguste, sur ce qui était la place centrale de Vernon, entraina durant l'été 1986 la réalisation de fouilles archéologiques qui permirent de mieux connaître l'histoire du Château Royal de Vernon et de son Donjon bâtit par Philippe Auguste, au début du XIII ème siècle.
Donjon Royal , qui comme le Châtelet, dit Château des Tourelles est dans un état remarquable, si on veut bien prendre en compte ses  huit siècles et le fait que le 8 Juin 1940 Vernon fut en grande partie détruite par un lâche bombardement de la Luftwaffe , alors que Vernon n'était défendue par aucune unité militaire !
La tentative de contre-offensive menée par le Général Petiet et la 3e division légère, du 9e corps d' armée de la Xè armée, n'ayant eu lieu que plus tard et plus loin, dans les environs d'Acquigny.

Pour qui s'intéresse à ce Crime de Guerre, tristement oublié et dont le soixante-dixième anniversaire fut scandaleusement occulté par l'actuelle municipalité de Vernon, je ne puis que conseiller la lecture d'un superbe travail (LUI AUSSI MÉCONNU !) des Collégiens de l'établissement Ariane.
Travail dont j'ai donné les sources dans un article publié dans ce Blog.

Il subsiste donc à Vernon, face au Centre Culturel Philippe Auguste, un Donjon Royal à qui il ne manque que la toiture en poivrière pour être dans l'état qui fut le sien jusqu'au XIX è siècle !
Donjon entouré des courtines de l'ancien Château, constructions qui elles aussi pourraient faire l'objet d'une restitution (réversible) dans leur état d'origine.

Bien qu'à l'époque Sénateur UMP, l'ancien Maire de Vernon
 ( Jean-Luc Miraux) a compris  le parti que l'on pouvait tirer de cette situation et ébaucha la création d'un Jardin des arts, qui certes était imparfait, mais avait l'immense mérite d'être, depuis des décennies, un premier pas vers une valorisation du patrimoine architectural et historique de Vernon.
Un pavillon ancien (ayant survécu aux bombardements Nazis qui réduirent en cendre le coeur de notre cité) étant situé à proximité du Donjon de Vernon  et du centre culturel Philippe Auguste il fut décidé de l'affecter aux associations ayant un lien avec l' art.
Ce qui, en tout autre lieu que Vernon, aurait été considéré comme une décision raisonnable (pour une ville certes située à proximité de Giverny, mais qui n'a rien à offrir aux touristes, à l'exception des croûtes du Musée de laVille) n'a suscité que mépris des politiciens locaux qui (de gauche ou de droite) n'eurent plus qu'un objectif : DÉTRUIRE LE JARDIN DES ARTS DU DONJON ROYAL DE VERNON !
Ce qui est en bonne voie avec le projet qui vient d'être accepté par l'actuelle municipalité de Vernon, qui si elle s'était divisée au dernier CM sur un projet concernant "la maison des chômeurs de Vernon" a refait son unité sur un projet conduisant à remettre en cause la culture à Vernon !
Culture qui est, avec l'Aérospatiale (Snecma-Safran, depuis la disparition du LRBA) l'un des rares atouts de notre Ville.
Non seulement les  1100 personnes sans emploi de Vernon devront se rendre dans un Pôle emploi situé hors de Vernon, mais au surplus cette décision du CM prive la Ville de son autre source de richesse (et de Travail !) le Tourisme !

Certes, l'actuel Maire de Vernon déclare que construire six logement sociaux en lieu et place d'une maison des associations culturelles est un projet dont il est fière !
Oui, Philippe ( Nos familles se côtoient depuis près d'un demi siècle !)  il est tout à ton honneur de souhaiter que nos concitoyens les moins favorisés puissent bénéficier des agréments du centre Ville...les quels ? !
Mais SÉRIEUSEMENT, ce projet de Maison des association artistiques de Vernon, qui était entièrement financé, et dont le coût était fort modeste au regard de celui du Centre Philippe Auguste (qui lui "plomba" les finances de Vernon durant des décennies ! )
 était il une si mauvaise chose pour Vernon et bien plus pour ses habitants ?

Laurent Fabius  a été à l'initiative de nombreux projets visant à célébrer l'oeuvre des impressionnistes dans notre région, est ce au détriment des plus pauvres  ?
Alors que le Premier Ministre a analysé dans son livre : " Cela commence comme une ballade" l'enchainement qui conduit une Cité radieuse de la fin des années soixante à devenir un lieu où les enfants "jouent avec les rats" !




Pour moi,  l'accès à la culture NE SAURAIT ÊTRE L'APANAGE D'UNE CASTE, le temps des Mandarins de Chine ou d'Annam, qui seuls avaient accès à la calligraphie et à la poésie n'est plus et ne sera plus  !

La culture pour tous est, à mon avis, la plus grande victoire des Républicains qui bâtirent la troisième République !


Mais il est vrai qu'il n'y a pas de Jaurès au Conseil municipal de Vernon !

De nos jours le projet Jaurèssien d'une "haute culture" pour tous, afin que chacun puisse "penser sa vie, tout en vivant sa pensée" serait moqué par les  bons esprits du Conseil Municipal de Vernon !

Qui dire d'autre sur le projet nihiliste de démantèlement du Jardin des arts du Château de Vernon ?
Tout, de ce qu'il conviendrait de faire et que résume assez ben cette photo d'un ouvrage consacré au Jardin médiéval.

Ce qui au Château Royal de Vernon pourrait donné un résultat assez proche des jardins de Rodemack


 Ou, plus encore Rien ! Si ce n'est, peut être, ces quelques lignes extraites d'un poème de Rudyard Kipling :











"Quand j’étais Roi, et Maçon – un maître prouvé et habile,
Je me dégageai un emplacement pour élever un Palais,
Tel qu’un Roi se doit de construire.
Je décidai, et fis creuser selon mes propres instructions.
Et juste là, au dessous du limon, j’atteignis
Les restes d’un Palais que jadis
Tel un Roi, un autre avait fait bâtir.
Il n’avait aucune valeur dans la façon,
Et aucune intelligence dans le Plan.
Cà et là, ses fondations ruinées couraient au hasard :
Maçonnerie grossière, maladroite.
Cependant, gravé sur chaque pierre on lisait :
 » Après moi viendra un autre Bâtisseur ;
Dites-lui qu’un jour, j’ai su, moi aussi ! »..." 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire