Libellés

dimanche 29 août 2010

Les articles d'Alain Rey sur Voie militante : PS, Européennes, Madame Martine Brochen, dite Aubry se moque du peuple de gauche

PS, Européennes, Madame Martine Brochen, dite Aubry se moque du peuple de gauche
Par Alain Rey • 15 mar, 2009 • 


Hier sur France-Info, j’entends Madame Martine Brochen, née Delors, dite Aubry (Ces précisions par respect  de l' article 433-19, 1° du Code Pénal) commenter le vote des sections du parti dit socialiste sur la composition des listes PS pour les élections européennes.

Par deux fois, le Maire-Président de Lille, Premier Secrétaire du PS, parle du renouvellement décidé par les militants et, ajoute-t-elle, à usage de ceux qui n’auraient pas compris, “il faut de nouvelles têtes“, en terminant son propos sur l’évidente nécessité de maintenir le camarade Henri Weber tête de liste dans la circonscription dite “Grand Centre” !!!!

À force d’entendre ceux qui n’apprécient pas le fait que je sois un homme libre (car peu enclin à me courber devant les Souverains Grands Commandeurs de notre monde), mettre en doute, sous divers vocables ma santé mentale, je me suis dit que les fachos étaient enfin parvenus à leur fin et que je devais être l’objet d’illusions auditives, mais sur internet j’ai retrouvé les mêmes propos :
“je ne décide pas dans mon bureau des listes“, a-t-elle poursuivi à propos de la composition de la liste dans le Grand Centre, ajoutant avoir voulu y promouvoir “des nouvelles générations“.

Pour avoir fréquenté les Universités d’Été du PS, à l’époque où elles étaient démocratiquement organisées par Henri Weber et pour avoir été et être toujours invité aux entretiens de Solférino, je ne suis pas un opposant à Henri, je crois même avoir de l’amitié pour lui, si ce terme peut s’employer à l’égard d’un seigneur du Parti, venant d’un type (moi) qui n’a pas d’autres ambitions que de servir le peuple de gauche (Un con quoi !).
Mais, j’avoue approuver dans le fond comme dans la forme les critiques que le blog Agglobuzz réserve à la prétention d’Henri Weber de briguer une fois de plus un poste électif. 
Pour nos plus jeunes lecteurs il convient de préciser qu’Henri Weber a obtenu son premier poste d’élu en 1989 : Adjoint au Maire de Saint-Denis.
Qu’il me soit permis de reproduire la partie la plus intéressante du billet d’Agglobuzz :

“ Je vous disais récemment que le PS n’a plus envie de gouverner la France. C’est la leçon que je tirais du congrès de Reims. Les faits, hélas, me donnent raison. Le PS n’a plus d’autre préoccupation que la survie de son appareil et la perpétuation de ses élus locaux. Il sait qu’il peut continuer, surfant sur le mécontentement anti-Sarkozy, à gagner des élections locales et exercer le pouvoir local.
De là à se rénover, résoudre ses contradictions, gagner la seule élection qui compte vraiment maintenant, la présidentielle... Ses dirigeants n’en veulent pas. Sauver le parti, sauver les barons locaux, c’est toute sa stratégie. Et pour cause : la coalition hétéroclite qui entoure Aubry n’a en commun que des appétits... Alors, on bricole des accords d’appareil, comme pour les européennes. Et les militants ne se dérangent même plus pour voter... 60% d’abstentions dans l’Eure.”

Oserais-je ajouter que, pour favoriser le renouvellement des têtes, le Parti Socialiste présente aussi une autre jeune militante, ayant encore besoin d’aide pour faire ses preuves : Catherine Picard Trautmann, en politique elle, depuis 1983 !

 Deux sur huit... cela commence à faire beaucoup, d’autant que les autres têtes de listes ne sont pas particulièrement des inconnues !

 Alors, comment le Parti dit Socialiste peut-il se moquer à ce point du peuple de gauche en prétendant favoriser le renouveau de la classe politique ?

Favoriser le renouveau de la classe politique, cela aurait pu se traduire dans l’Eure par une candidature d’Hélène Ledoux, responsable pour la Normandie du mouvement “Sauvons l’Europe”, mais j’imagine sans peine que personne, rue Joséphine, à la ” Fédé 27 PS”, ne connaît cet engagement, pourtant ancien, d’Hélène !

Cette farce de la désignation des candidats du PS aux européennes se terminera tristement lorsque le PS aura abusé de ses statuts pour imposer le camarade Tadjique (Henri est natif de Leninabad, ville soviétique de l’actuel Tadjikistan) aux Irlandais ... pardon aux Limousins du PS ! Curieuse conception de la démocratie que celle où en réalité les militants n’ont que le droit d’approuver à une large majorité les décisions du “Centre “, selon l’antique vocable Stalinien !
Et quand, d’aventure, le vote des militants est respecté, respecté jusqu’au point de ne pas modifier le vote “sorti des urnes”, il se trouvera toujours quelques féodaux du PS pour expliquer qu’un Rachid Mammeri n’est pas digne d’être un élu socialiste et chose bien plus grave à mes yeux, de pauvres types pour dire : “C’est bien vrai ! Gérard a raison ! ”

Source : Actus Orange, Agglobuz
Vers un autre Blog 

Tags : Elections, Elections Européennes, Gauche, Martine Aubry, Martine Brochen, Parti Socialiste, Politique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire