Libellés

dimanche 29 août 2010

Les articles d'Alain Rey sur Voie militante : Parti Socialiste, la riposte flagada !

Parti Socialiste, la riposte flagada !
Par Alain Rey • 18 déc, 2008 • 





Yves Léonard a, me dit-on , inauguré son nouveau règne à la tête de la Fédération de l’Eure du Parti Socialiste en nommant un secrétaire Fédéral à la Riposte, fort bien, je tape “me dit-on”. Car sur le site de la Fédération de l’Eure, ne figurent, ni le moindre compte-rendu du Congrès Fédéral, ni les résultats de l’élection des secrétaires de sections (dont dispose pourtant la presse !) et encore moins la composition du bureau Fédéral. Que nous cache-t-on ?
Toujours est il que ce secrétaire à la riposte ne semble pas très concerné par sa tâche. Je n’en prendrai que pour exemple le cas de la réforme des collectivités territoriales, sujet national certes mais qui concerne aussi l’Eure et la région de Haute-Normandie. Ce blog a consacré quatre articles à ce sujet depuis le trois juin dernier, le blog Louviers 2008 de Jean-Charles Houel deux, dont un reprenant en partie (nominalement sans nous piller), un article du blog Voie Militante, et notre camarade Jean-Charles a, avant nous, été le premier à appeler à la révolte de la gauche contre la double proposition de loi des parlementaires Jean-François Mancel et Charles Pasqua, je cite le blog Lovériens :

“Qui s’en soucie au Parti socialiste ? Dorénavant, les socialistes et les Français toutes tendances de gauche confondues, sont prévenus des mauvais coups qui se préparent. Autant y penser maintenant et se tenir dispos pour monter à l’assaut au Parlement et ailleurs si besoin est.”

Notre camarade Jean-Charles qui n’est pas un mou lui, nous propose de prendre d’assaut l’Assemblée Nationale !

Suit la dernière réaction sur un blog socialiste, celle de mon ami et néanmoins camarade Rachid Mammeri, de formation scientifique (ce qu’à tort on oublie souvent). Rachid a une approche pragmatique de ce sujet. Dans son article et les réponses aux commentaires qu’il a suscités, notre conseiller régional s’efforce de mesurer l’impact de la loi en gestation sur le terrain. Il le connaît si bien !
Pour ce faire, l’ancienne tête de liste aux municipales ne recule devant aucun sacrifice, il va chercher ses informations dans une tribune libre du Figaro (!).
Mais là où Rachid “me fait tomber sur le cul” (que l’on veuille bien excuser la verdeur de cette formule, qui traduit si bien ma réaction...), c’est lorsque je lis, sous son clavier, que pour toute réaction, Rachid Mammeri se contente de formuler un plaintif : “Qui vivra verra“, là où en lieu et place Jean-Charles, Denis et moi avons hurlé notre révolte face aux manigances de la droite, qui n’ont d’autre but que de fausser le libre jeu électoral au détriment des forces de gauche.

Très précisément, pour que mon ami ne m’accuse pas de le trahir, Rachid écrit : ” En 2011, nous aurons, au mieux, si la loi passe, 3 conseillers territoriaux de gauche et 1 conseiller territorial de droite soit 6 élus en moins. 2010 risque d’être une année agitée pour la gauche aussi bien avec nos partenaires (Les Verts, les Radicaux et le PCF) qu’au sein même du PS. Qui vivra verra !” Pas ça, pas lui !

Non ! Rien n’est encore écrit, rien n’est définitif !
 Que ce cri réveille enfin le secrétaire fédéral à la riposte, NO PASARAN ! LES CONSEILLERS TERRITORIAUX RESTERONT CE QU’ILS SONT DÉJÀ DANS LA FONCTION PUBLIQUE... DES CONSEILLERS TECHNIQUES AUX SPORTS ! ”
 Il n’ y a d’opposition qu’inconditionnelle dès lors qu’il s’agit de substituer un système de gouvernement à un autre“, François Mitterrand in “Le coup d’État permanent” (Édition 10/18 page 314).

Je sais bien que j’ai tort et qu’il est peu amical de ma part de reprocher à Rachid sa mollesse contre une loi qui va ramener la gauche aux scores des élections générales des 23 et 30 Novembre 1958, qui virent la victoire de l’UNR et, dans l’ Eure, la chute du Président (Pierre Mendès France). Si un jour la Fédération de l’Eure du Parti Socialiste, met en ligne la liste des membres du Bureau Fédéral, il n’y a qu’à regarder combien d’anciennes colistières et d’anciens colistiers de Rachid Mammeri y figurent ?!
Même le remarquable François Bouillon n’est pas Secrétaire Fédéral à l’enseignement, jalousie Universitaire du Fédéral de l’ Eure sans doute..

Rachid et ses camarades ont eu beaucoup à souffrir d’avoir été les candidats officiels du Parti Socialiste. Mais ne m’en veut pas Rachid, je “secoue” bien plus Denis.

Avant d’écrire ces lignes je relisais un compte rendu rédigé par mon Grand-Père, Émile Hartmann à l’occasion de la conférence de presse nationale organisée le 26 octobre 1959 par la ligue des Droits de l’Homme et 14 autres organisations à propos de ce que la presse nommait alors : “L’Affaire de l’ Observatoire”. Le président de la Ligue Daniel Mayer était présent, ainsi que François Mitterrand, présenté au mieux comme un homme “léger”, lui qui fut député à 30 ans et Ministre à 31 ! Au pire comme un montreur de marionnette, qui avait raté son coup ! François Mitterrand se déclara très fatigué à la suite de cette réunion, faisant allusion à son fils qui était très choqué et qu’il était obligé d’aller chercher au lycée. Car le malheureux n’était pas épargné... Et pourtant il affirmait : “Mais je tiendrais le coup“ Ce qu’il fit en effet, en décembre 1965 six ans après cette “Affaire de l’ Observatoire ” François Mitterrand mettait en ballottage difficile le Général De Gaulle !!!!
C’est dans cet esprit que nous devons recevoir les projets de la droite quant aux Conseillers Territoriaux. Et, avec ou sans la participation du secrétaire Fédéral à la Riposte, nous gagnerons comme lors de notre grand combat pour le NON au TCE ou lorsque nous nous sommes opposés au CPE !
Vive la République !

Crédit photos : Vauquois, le dernier village - Zanzisport
Tags : Eure, Parti Socialiste, Parti Socialiste de l'Eure, Politique

Vers un autre Blog
http://leblogdalainreysocialistelibredeleure.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire