Libellés

dimanche 29 août 2010

Les articles d'Alain Rey sur Voie militante : Les élections régionales repoussées à 2011 ?

Les élections régionales repoussées à 2011 ?
Par Alain Rey • 3 juin, 2008 • 

Selon une dépêche de l’ AFP les élections régionales pourraient être repoussées à 2011, afin de donner à la droite le temps de reprendre une dizaine de régions à la gauche !

Mais , ce n’est pas la seule “arme” que la droite fourbit pendant que le parti socialiste se divise entre querelles byzantines sur le sens d’un mot et oppositions de personnes ,sur l’air du célèbre : ” Tout sauf ! “, qui depuis vingt ans condamne notre parti à faire de la figuration dans l’élection ( Présidentielle), que les thuriféraires de la cinquième République considèrent comme l’élection capitale.

Alain Marleix, secrétaire d’État aux collectivités territoriales,souhaite juguler l’explosion des dépenses de fonctionnement, dans les régions les plus mal gérées, selon lui —celles détenues par la gauche — évidemment !
Il procède discrètement en profitant, non sans habileté, que le bureau national du parti socialiste soit affairé d’une part à trouver une solution pour voter la réforme constitutionnelle, tout en ayant l’air de ne pas la voter et d’autre part à préparer le Congrès de novembre, date choisie probablement pour donner à l’UMP tout le temps nécessaire pour se relever de ses derniers échecs électoraux, car chacun sait que dans ces grandes périodes où les socialistes s’opposent entre eux avec délice, ils ne consacrent pas beaucoup de temps au reste du monde, sauf peut être, par mimétisme, aux primaires américaines , où avec application les ambitions personnelles des candidats Démocrates préparent une élection de maréchal soviétique au belliciste Mc Cain !

Dans l’anonymat , monsieur Marleix peut donc préparer la reconquête des régions par la droite.

Pour ce faire, il conviendra de changer la loi électorale , qui d’élection en élection est devenu une variable d’ajustement du combat politique. Le scrutin mixte actuel, mi-majoritaire, mi-proportionnel, à deux tours ayant déçu , sera remplacé. Se limiter, à modifier les seuils pour fusionner les listes entre les deux tours et se maintenir au second tour n’ayant pas été d’une grande efficacité pour aider la droite lors des élections de 2004, la technique envisagée sera plus drastique: Le second tour sera supprimé, en maintenant la proportionnelle avec une prime majoritaire et au cas où cela ne suffirait pas pour ramener les régions vers la voie de la sagesse comptable , la solution trouvée sera le fractionnement du scrutin en listes départementales, au lieu des listes régionales actuelles.

Ce scrutin départementalisé n’a pas pour but de consoler les nostalgiques des plaques d’immatriculations départementales...mais de réduire le nombre de sièges à répartir entre les listes afin de favoriser les deux premières listes et d’aller vers le bipartisme ! Le bipartisme, juste corolaire de l’élection du Président de la République au suffrage universel et solution miracle pour reprendre certaine régions comme l’ Île-de-France , où en 2004 la droite était en tête dans trois départements : Les Hauts-de-Seine, les Yvelines et le Val-d’Oise ——-un bon “charcutage” il n’y a que ça, pour voler une élection au peuple souverain !

Dans l’Eure où, à Evreux , Vernon et Louviers il existe des partis “opportunistes” adeptes du : ” une fois à gauche, une fois à droite” en fonction des ambitions électorales de leurs responsables , une telle procédure risquerait d’être catastrophique pour toute la gauche ,et la Haute-Normandie pourrait être perdue à raison des résultats électoraux de notre département !

Mais qui écoutait Cassandre annonçant la chute de Troie ? 
Ou, plus proche de nous les rares députés de gauche (Tel que François Loncle) ayant eu le courage et la lucidité de s’opposer à l’inversion, en 2007, des scrutins législatifs et présidentiels ?

Monsieur Marleix envisage aussi d’autres réjouissances comme l’ élection des présidents d’ intercommunalités au suffrage universel ou, ce qui serait aussi assez dévastateur dans l’ Eure, que la présidence d’une intercommunalité soit prise en compte dans le calcul du cumul des mandats !

Qu’il me soit permis de paraphraser Kipling en disant que ce thème sera l’objet d’un autre article !

Vers un autre Blog
Tags : Elections, Elections, Institutions, Politique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire