Libellés

vendredi 21 mars 2014

Municipales,Eure, Vernon, Des conséquences de la réélection de Monsieur Jean-Luc Miraux à la Mairie de Vernon

"Il débloque toujours "le sal juif""

  Diront et écriront celles et ceux qui (à gauche, à droite et nul part,) depuis 2001 regrettent tous les jours que, grâce à José Alcala, j'ai (en 2007) raté ma "nuit de suicides"

"Le premier tour des municipales n'a lieu que dimanche et ce dingue d'Alain Rey-Hartmann annonce déjà la victoire du type à qui il s'est vendu, pas étonnant que Rey-Hartmann soit encarté au MRC
c'est un social-traître comme Chevénement qui, en 2002, à fait battre l'imbattable Lionel Jospin dès le premier tour !
 Sans Chevénement (et Taubira !) "le camarade Michel" aurait été élu Président de la République Française, contre le vieux sénile qui n'était plus capable de faire campagne !"

Et oui,  Jean-Luc Miraux est un Raciste, un Nazi même, prêt à toutes les alliances pour faire des voix (que les affairistes, incultes qui contrôlent la LICRA veulent bien cliquer sur ce lien, pour découvrir la formule de rhétorique nommée "Antiphrase" avant de lancer une procédure judiciaire contre le juif-athée Rey-Hartmann !) et donc Rey-Hartmann trahit la Gauche en publiant dans son blog de citoyen LIBRE un article qui ne condamne pas l'Ex Sénateur-Maire Miraux ! N'est ce pas Catherine (Picard) ? !

Photo, ce jour, de Jean-Luc Miraux entre deux réunions électorales à Vernon (27)
Municipales de 2014,Vernon, Eure, Jean-Luc Miraux entre deux réunions électorales

La principale conséquence de la réélection de Monsieur Jean-Luc Miraux à la Mairie de Vernon sera sa réélection à la présidence de la Communauté de Commune des Portes de l'Eure (CAPE) et aussi, à titre infiniment subsidiaire, ce sera la fin de l'inutile carrière politique du sieur Volpatti Gérard, réélection certaine de Jean-Luc Miraux depuis que la Loi Valls a remplacé la Loi Chevènement.

 N'en déplaise à le PQR de Haute-Normandie pour le comprendre il faut,  mais il suffit,   de se reporter à la récente réforme du nombre des sièges à la CAPE :

CERTES, VERNON AURA 28 SIÈGES (Contre cinq, sous la loi Chevénement !)

TRÈS PRÉCISÉMENT, 21 SIÈGES IRONT À LA MAJORITÉ MUNICIPALE DE VERNON ET SEPT À SON, SES,  OPPOSITION(S) Mais, MAIS ( !!!) 37 communes de la CAPE auront chacune 1 (UN !) siège soit 37 sièges, la majorité absolue à la CAPE étant à 40 voix, c'est ces trente-sept "petites" communes de la CAPE qui font l'élection du président et du bureau de la CAPE.

OR, ces communes sont toutes issues de l'ancienne intercommunalité de Pacy-sur-Eure créée par...JEAN-LUC MIRAUX lorsqu'il était Maire de cette commune et elles n'ont rejoint la CAPE de Vernon (alors qu'historiquement TOUT les rapproche d' Evreux !) que part attachement à l'égard de Jean-Luc Miraux qui ne leur demanda ce sacrifice (pour un pacéen c'en est un que de dépendre de Vernon !) qu'après le refus de Gaillon (refus regrettable, dû à la néfaste influence de la députée Catherine Picard) de participer à la création de l'Intercommunalité de Vernon, autrement dit MÊME BATTU AUX MUNICIPALES À VERNON (Ce qui est impossible  !) JEAN-LUC MIRAUX EST CERTAIN D'ÊTRE RÉELU PRÉSIDENT DE LA CAPE :

37("petites" communes de le CAPE) + 7(Voix de l'opposition Vernonnaise à la CAPE) +5(Pacy-sur-Eure)
 = 49/ 78
CQFD !

MONSIEUR JEAN-LUC MIRAUX EST CERTAIN (MÊME BATTU À VERNON !) D'ÊTRE RÉÉLU PRÉSIDENT DE LA CAPE....ou de faire élire le candidat de son choix à la tête de cette structure,  si réélu Maire de Vernon il ne souhaite pas cumuler cette fonction avec la présidence de la CAPE.

Car, être Maire de Vernon n'est rien si on ne contrôle pas la CAPE même si je dois ( en grande partie ! )  à ce constat ma brouille amicale ET politique avec mon TOUJOURS CAMARADE et Ex ami Jean-Luc Lecomte
Vernon,Municipales de 2014,  quand le social-traître, du MRC, Alain Rey-Hartmann rencontre le camarade Jean-Luc Lecomte

N'en déplaise à Jean-Luc Lecomte,  contrairement à l'intercommunalité de Gisors,  la CAPE détient TOUS LES POUVOIRS QUE LA LOI PERMET DE DÉLÉGUER À UNE INTERCOMMUNALITÉ, à savoir  :

Les statuts de la CAPE en leur article 7 (régissant les Compétences de la CAPE) disposent :

La communauté d'agglomération exerce de plein droit en lieu et place des communes qui la compose les compétences suivantes :
1- ) Les Compétence obligatoires au sens de l'article L 5216-5,1 du Code général des collectivités territoriales
2 - Compétences optionnelles au sens de l'article L 5216- 11 du Code général des collectivités territoriales.
3- Compétence facultative

L'honnêteté intellectuelle m'oblige à préciser qu'entre les deux tours de l'élection municipale de 2008,  le Sénateur-Maire-Président de La CAPE Jean-Luc Miraux, qui n'est niais que de Sologne,  rajouta à cette liste la seule compétence qui lui manquait ...celle de l'Eau, secteur qui était le principale centre d'intérêt du camarade Jean-Luc Lecomte,  avant qu'il ne devienne Maire-adjoint aux travaux de Vernon, Conseiller Régional et Secrétaire départemental (Fédéral,  dans le jargon solférinien !) de la Fédération de l'Eure du Parti Communiste Français !

À Gauche ( à l'exception de l'auteur de ces lignes) seul Monsieur Jean-Claude Mary à compris l'importance de la CAPE pour Vernon, ce qui le prédestine peut être à présider cette structure DONT L'ACTION DOIT IMPÉRATIVEMENT ÊTRE COORDONNÉE À CELLE DE LA PRINCIPALE COMMUNE DE CETTTE INTERCOMMUNALITÉ VERNON , à peine que l' impuissance actuelle de la CAPE ( en six ans sa seule réalisation notoire est l'installation -NON FONCTIONNELLE ! - de sanitaires publics, à Giverny ! perdure et ne conduise à sa dissolution !

Monsieur Jean-Claude Mary, Futur président de la CAPE ?
Pour tenter de ne pas être trop superficiel, j'ajouterais simplement qu'un universitaire spécialisé dans la gestion des Collectivités territoriales, tel que mon ami le professeur  Gilles J Gulielmi (agrégé des facultés de droit à l'Université Panthéon-Assas-Paris 2, directeur du Master 2 Collectivités territoriales de cette université) ajouterait, probablement, qu'une parfaite coordination de l'action de deux entités, certes complémentaires mais DISTINCTES comme la CAPE et la Commune de Vernon impliquerait la création d'un lien intermédiaire entre la Mairie de Vernon et la présidence de la CAPE, lien qui ne pourrait être qu'un Cabinet dont les membres et tout particulièrement son directeur devraient être communs (à mi-temps dans chaque structure, pour raisons financières) à ces deux entités ( le lecteur curieux de mieux connaître le fonctionnement des cabinets de Maire ou de président  d'intercommunalité peut cliquer sur le présent lien pour avoir accès à une très complète étude  que le Courrier des Maires a consacré à ce sujet )

Démarche, qui avait été celle de Jean-Luc Miraux à la création de la CAPE en ce qui concerne la fonction (très sensible) de Directeur des sports de la CAPE, ET de la Ville de Vernon.

 MAIS, me  souvenant des hurlements des colistiers de Catherine Picard, en 2001, lorsque sur le Conseil du Cabinet du Premier Ministre d'alors, elle avait envisagé la création d'un Cabinet du Maire de Vernon, et donc la nomination d'un VRAI directeur de cabinet,   je crains fort qu'une telle institution soit par trop étrangère aux moeurs politiques de notre partie du Vexin normand, mais tout évolue il est vrai ...QUE N'AI JE ENTENDU LORS QU'EN AVRIL 2011, dans un billet de mon Blog Vernon Semper Viret,  J'AI LIVRÉ MA CERTITUDE D'UNE ALLIANCE ENTRE JEAN-LUC MIRAUX ET JEAN-CLAUDE MARY !!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire