Libellés

lundi 11 novembre 2013

Municipales, Vernon , Eure, La gauche victime du tempérament "hollandiste" de Jean-Luc Lecomte, secrétaire départemental PCF de l'Eure !

Rédigeant ce billet au soir des manifestations ayant commémoré à Vernon (Eure) le 95 ième anniversaire de l'armistice du 11 Novembre 1918 et , aussi, à quelques mois d'élections municipales, qui seront, certainement, déterminantes en ce qui concerne l'avenir politique de la gauche et singulièrement du Parti dit socialiste, je me dois de ne pas oublier qu'en histoire, le plus souvent, le sort d'une guerre et, bien plus, le destin d'un peuple peut basculer en quelques secondes.

 j'illustrerais cette assertion par un exemple emprunté à l'histoire de la seconde guerre mondiale (In Winston Churchill,François Kersaudy, Tallandier, page 391 et suivantes) suite à une erreur de navigation et en violation de leurs ordres des avions de la Luftwaffe lâchèrent, le 24 août 1940, leurs bombes sur la banlieue de Londres immédiatement, en représailles, le nouveau Premier Ministre, Sir Winston Churchill, ordonna un bombardement massif de Berlin, à cette action "Monsieur Hitler" (selon le vocable qu'affectionnaient nombre de politiciens français, à cette époque !) ordonna de raser les grandes villes anglaises...
 "c'est une erreur fatale; le 6 septembre, alors que la RAF, avec de lourdes pertes et un système d'appui au sol fortement désorganisé, est sur le point de fléchir, la Luftwaffe se détourne brusquement de ses objectifs militaires pour s'en prendre aux grandes villes...ce répit providentielle va permettre de réparer les lignes de communications, de réapprovisionner les aérodromes, de rebâtir les postes de commandement et de reconstituer les escadrilles décimées" en une phrase, de gagner la Bataille d'Angleterre !

D'un fait sans grande importance (quelques bombes égarées, qui ne causèrent que peu de dommage) dépendit le sort de l'Angleterre et de l'ensemble du Monde Libre !
Et ce, simplement, parce que le Premier Ministre de sa Majesté sut en mesurer l'importance stratégique, sans se limiter à son insignifiance tactique !

TOUTES CHOSES ÉTANT ÉGALES PAR AILLEURS, cette Théorie du basculement factuel de l'Histoire trouve une autre illustration dans notre commune de Vernon (Eure), il y a trois ans, le 5 novembre 2010, POUR LA PREMIÈRE FOIS DEPUIS DES DECENNIES, la majorité municipale fut mise en minorité par le conseil municipal suite à un vote imposé par le Maire de Vernon, Monsieur Philippe N'Guyen Thanh, ce cas d'école jugé comme improbable, voir impossible, par la doctrine universitaire n'eut lieu qu'à raison de la rencontre des votes des groupes divers droite, extrême droite, écologiste et Communiste du Conseil municipal de Vernon,  un homme politique de talent, ANIMÉ PAR DE FORTES CONVICTIONS, aurait pu (DÛ !) y voir l'occasion inespérée de sauver la Municipalité de Gauche d'un échec inéluctable, lors des Municipales de 2014...en effet en 2010, ( à la moitié du mandat) il était déjà, par trop évident que :
 D'une part le système des courants au Parti dit socialiste avait imposé comme "premier des socialistes"un jeune encarté, dont la seule légitimité était d'avoir "hérité" de la section de Vernon du tyranneau qui localement la tenait sous son joug depuis de nombreuse années et que d'autre part la logique des alliances entre partis politiques de gauche avait imposé en 2008  ce "débutant, bien né et SEULEMENT BIEN NÉ" à la tête de la liste d'Union de la Gauche !

Cette mise en minorité du Maire INCONTESTABLEMENT INCOMPÉTENT de Vernon  était  donc dû au hasard et....à  un excès de vitesse notoire de Monsieur Jean-Luc Miraux (divers droite) qui retenu hors de Vernon par ses obligations professionnelles ( Il est Inspecteur général de l'éducation nationale) parvint de justesse à revenir  à temps pour le vote qui permit la mise en minorité du Maire (PS ) de Vernon Philippe N'Guyen Thanh !

Au centre, "en majesté", Monsieur Jean-Luc Lecomte, secrétaire départemental du PCF (Eure), Maire-adjoint aux travaux de Vernon(27)

Il appartenait donc au chef naturel de la gauche vernonnaise Monsieur JEAN-LUC LECOMTE de donner  toute sa portée à cette anomalie que fut la mise en minorité d'un Maire (d'une ville de près de trente mille habitants !) par son conseil... dès le Conseil suivant ( 17 septembre 2010) un  autre projet du Maire de Vernon pouvait donner lieu à un autre vote de rejet du conseil municipal, et il ne restait plus pour "servir" (si mon - mes ?- lecteurs veulent bien me pardonner ce terme de vénerie qui désigne l'action d'achever une bête, après une longue chasse) qu'à attendre le vote de budget et là, à n'en pas douter, compte tenu de la population de Vernon (plus de vingt-six mille habitants ) la préfecture aurait dû se résoudre à proposer la dissolution du Conseil municipal de Vernon  !

Dissolution qui, à trois ans des municipales de 2014, aurait redonné la Mairie de Vernon au "divers droite" Jean-Luc Miraux, ancien Sénateur-Maire de Vernon,  battu de vingt voix lors des élections de 2008 qui aurait vérifié ... QU'EN TROIS ANS LE MEILLEUR ADMINISTRATEUR QUI SOIT NE PEUT PAS GRAND CHOSE QUAND LA SITUATION D'UNE VILLE A ÉTÉ GRAVEMENT COMPROMISE PAR UNE POLITIQUE DÉLIRANTE DE QUELQUES MOIS...dans une Collectivité territoriale il est aisé de prendre rapidement des décisions démagogiques qui ENGAGENT VOTRE COMMUNE POUR DES ANNÉES ET QUI PARFOIS MÊME SONT PRATIQUEMENT IRRÉVERSIBLE (Cas de la Maison de la Tour à Vernon )....Et, en  2014 UNE LISTE D'UNION DE LA GAUCHE, EMMENÉE PAR LE CAMARADE JEAN-LUC LECOMTE, ÉTAIT CERTAINE D'EMPORTER LARGEMENT LES MUNICIPALES !!!

CHIMÈRE QUE CETTE HYPOTHÈSE, DÉLIRE DE POLITIQUE FICTION D'UN AUTEUR EN MANQUE D'INSPIRATION, à n'en pas douter ....POUR QUI NE CONNAIT PAS L'HISTOIRE POLITIQUE DE VERNON !

 En 1977, un Maire considéré comme imbattable (comme Jean-Luc Miraux en 2008) fut battu par la gauche aux municipales, son successeur fut acculé à la démission en 1980 ...ET L'ANCIEN MAIRE DE VERNON (le battu de 1977 !) FUT RÉÉLU ET RESTA MAIRE JUSQU'EN 1983, date à laquelle un nouvelle équipe municipale fut portée aux affaires par les vernonnais, pour trois mandats consécutifs...lire en ce sens l'article que j'ai rédigé sur cette curiosité de l'histoire politique de notre commune de Vernon (27) 

Le plus déroutant dans ce lamentable choix politique, du conseiller Lecomte, de ne pas provoquer une élection anticipée à Vernon, début 2011, est que bien que né à Troyes, JEAN-LUC LECOMTE CONNAISSE  BIEN MIEUX QUE MOI CET ÉPISODE DE LA VIE POLITIQUE VERNONNAISE DES MUNICIPALES DE 1977 ...PUISQUE, SUITE À LA DÉMISSION DE LUCIEN POMMIER IL DEVINT LE BENJAMIN DU CONSEIL MUNICIPAL DE VERNON  !

Nul n'était plus compétent que mon camarade, mon AMI Jean-Luc Lecomte pour saisir L'OPPORTUNITÉ HISTORIQUE QU'OUVRAIT À LA GAUCHE VERNONNAISE  LE HASARD DE LA MISE EN MINORITÉ DU TYRAN DU MAIRE PHILIPPE N'GUYEN THANH !

Las ! En dépit d'évidentes qualités politiques et humaines Jean-Luc Lecomte (que j'ai longtemps soutenu, bien au delà du raisonnable, pour un membre du Parti dit socialiste ! )


Le nouveau Secrétaire Départemental PCF de l'Eure (l'équivalent de la titulature de Premier secrétaire fédéral ou Fédéral, ou en encore Fédé, dans le jargon "Solférinien" du Parti Socialiste ) Jean-Luc Lecomte est d'un caractère que, par survivance de mon amitié pour lui,  je me limiterais à qualifier  " D'HOLLANDISTE"  et son proche entourage, "digne" de la Roumanie de Ceausescu ne fait qu'aggravé, cette déficience d'ordre caractérielle du Camarade Lecomte.

La commune de Vernon, que j'aime tant et pas seulement parce qu'elle est le berceau de ma famille depuis le XVIII siècle ( date où l'un de mes parents racheta une partie des droits seigneuriaux du Marquis de Blaru) risque donc  D'ÊTRE PERDUE PAR LA GAUCHE EN MARS 2014 MAIS AUSSI, CE QUI EST D'UNE TOUT AUTRE IMPORTANCE, DE NE PLUS COMPTER  D'ÉLUS DE GAUCHE  AU SEIN DE SON CONSEIL MUNICIPAL SI, COMME JE LE CRAINS, À L'IMITATION DES LÉGISLATIVES DE 2007, LE SECOND TOUR DES MUNICIPALES,  À VERNON (EURE) N'OFFRE QUE LE CHOIX ENTRE DES NUANCES DE LA DROITE , DE L'EXTRÊME DROITE ET DE LA DROITE EXTRÊME !!!

Tout serait donc perdu pour la gauche à Vernon ( et pas seulement à Vernon, ni dans l'Eure !)
CERTAINEMENT mais , parfois , il advient que le pire ne se réalise pas... Il est un film injustement méconnu, réalisé en 1933 ( au pire moment de la Grande dépression !) Gabriel over the White House où "miraculeusement" un président du type Georges Bush Junior se mue en un clone de Franklin Delano Roosevelt

Si tel était le sort du Camarade Jean-Luc Lecomte, secrétaire départemental du PCF dans l'Eure il lui serait aisé de soutenir face au Fédéral PS de l'Eure (Marc-Antoine Jamet) qu'il pratique de longue date
Evreux, 1er Mai 2007, Marc-Antoine Jamet (PS) devisant avec Jean-Luc Lecomte (PCF) 

Que le Parti Socialiste , ayant imposé la DIVISION DE LA GAUCHE à GISORS, en vertu de ce que la presse nomme "La Ligne Bartolone" (qui vise à conquérir toutes les municipalités détenues par le Parti Communistes, au mépris de l'Union de la Gauche)  Le Parti Communiste est donc fondé à présenter,dans l'Eure, des listes D'UNION DE LA VRAIE GAUCHE .

Listes qui réuniraient TOUS LES PARTIS POLITIQUES DE LA GAUCHE NON SOLFÉRINIENNE (DU PCF AU MRC,  EN PASSANT PAR LES MICRO-PARTIS DU FRONT DE GAUCHE ET ...POURQUOI PAS ( ? ! ) EELV... !!!

Vive la République !
Alain Rey-Hartmann,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire