Libellés

dimanche 10 juin 2012

Législatives, Eure, Haute-Normandie, quand Alain Le Vern donne la cinquième circonscription de l'Eure à la droite extrême !

D'aucun vociféreront en lisant le titre du présent billet et pourtant !

 Pour la première fois depuis des décennies la gauche n'aura pas de candidat au deuxième tour des élections législatives dans la cinquième circonscription de l'Eure, n'étant ni un bonimenteur, ni un blogueur stipendié à cent centimes la ligne, je ne donnerais pas des résultats au chiffrage approximatif mais, je me limiterais à renvoyer mes (mon, ma) lecteurs (lectrices) à un site de vrais journalistes et non de Tartuffe ...le site du Journal Le Monde dont, par respect et raison je ne reproduirais pas les pages, mais dont je citerais les principales informations :

CANDIDATS EN BALLOTAGE :

- Franck Gilard, UMP/Droite Populaire, député sortant : 16429 voix, 32,96%
- Jean- Michel Dubois, FN, candidat presque inconnu dans la cinquième circonscription de l'Eure  : 9985 voix, 20,03 %

PRINCIPAUX CANDIDATS BATTUS :

- Jérôme Bourlet de la Vallée, PS, PRG, EELV, membre du Conseil régional de Haute-Normandie : 6389 voix, 12,82% (des suffrages exprimés)
- Hélène Ségura, DISSIDENTE PS, Première Vice-présidente du Conseil régionale de Haute-Normandie (PS) Maire-Adjoint de Vernon (PS) : 5884 voix, 11,80%
-  Anne Mansouret, DISSIDENTE PS, Vice présidente du Conseil général de l'Eure (PS), Membre du Conseil régional de Haute-Normandie : 4618 voix, 9,26%
- Jean-Luc Lecomte, Cartel Front de Gauche, PCF, membre du Conseil régional de Haute-Normandie : 3 289 voix, 6,60%

La gauche ne sera donc pas présente, au second tour des législatives de 2012, dans la cinquième circonscription de l'Eure !

Or, il convient de noter, que le score des quatre candidats de la gauche gouvernementale représente 20180 voix, soit 3751 voix de plus que Monsieur le député Franck Gilard !

ET 16 891 VOIX (soit 462 de plus que Monsieur Gilard) si on ne tient compte que des voix qui ont été recueilli par le candidat officiel du Parti Socialiste et de EELV, soutenu par le PRG, Monsieur Jérôme Bourlet de la Vallée ET PAR LES CANDIDATES  DISSIDENTES DU PARTI SOCIALISTE !

 SANS LES CANDIDATURES DISSIDENTES DU PS DE MESDAMES SÉGURA ET MANSOURET MONSIEUR DE LA VALLÉE AURAIT ÉTÉ PRÉSENT AU SECOND TOUR  !

Comme Monsieur Bourlet de la Vallée, Mesdames Ségura et Mansouret sont des  élu(e)s du Conseil Régional de Haute-Normandie, circonstance aggravante Madame Ségura est, PAR LA GRACE DU PRINCE du, Sénateur-Président(S) Alain Le Vern, Première Vice-présidente du Conseil Régional de Haute-Normandie (se reporter à mon billet sur cette scandaleuse nomination de Madame Ségura )

Monsieur le Sénateur-Président Alain Le Vern, a déclaré à la presse qu'il n'était pas concerné par ces candidatures multiples d'élus de sa majorité régionale, qu'Es-qualités de président (sénateur) de Région il n'avait pas de pouvoir en matière d'investiture électorales ....

 De qui se moque le Sénateur-Président(S) Le Vern ?

Élu au Conseil régional sur une liste PS ET SÉNATEUR AVEC LE SOUTIEN DE CE PARTI ...SON PARTI,  par ses seuls mérites le Sénateur-Président(s) Le Vern n'a jamais été élu à la moindre fonction, il doit sont exceptionnelle carrière politique (pour un parachuté dans notre région) AU PS...

 ET IL N'A PAS ÉTÉ CAPABLE D'IMPOSER RAISON À MESDAMES SEGURA ET MANSOURET !

Certes, Madame Mansouret est connue pour... passons, je serais discourtois ou trop disert à l'égard de cette personne (que je ne connais que trop bien !) qui n'a d'autres ambitions que de se servir de la politique et non de servir le Peuple Souverain. On ne peut rien lui imposer.

Mais, s'agissant de Madame Ségura, obscure avocate d'un barreau de province devenue, par "hasard", Maire adjoint (PS) de Vernon (deuxième Ville de l'Eure par la population) et Première Vice-Présidente de la Région (PS) de Haute-Normandie, le cas est tout autre !

 Le Sénateur-Président(S) Le Vern, ÉLU SUR UNE LISTE RÉGIONALE DU PS, SÉNATEUR PS DE SEINE MARITIME SE DEVAIT DE LUI RETIRER, SUR LE CHAMP, SES DÉLÉGATIONS, Il en était de même de Philippe N'Guyen Thanh Maire PS de Vernon, dont Madame Ségura est TOUJOURS L'ADJOINTE ! (Vernon est aussi la ville centre d'une communauté d'agglomération de soixante mille habitants)
Dans la presse Madame Segura s'est vantée de ses bonnes relations avec ses deux "protecteurs", à preuve son arrogante permanence ( tenue par des adjoints PS de Vernon !)


Permanence de Madame Hélène Segura, ornée du sigle du PS, en dépit de son exclusion (DE PURE FORME !) par les instances de la Rue de Soférino ( Siège national du PS, à Paris ) 

CE N'EST PAS MADAME SEGURA QUE LA COMMISSION NATIONALE DES CONFLITS DU PARTI SOCIALISTE AURAIT DÛ EXCLURE, MAIS CEUX (ALAIN LE VERN, PHILIPPE N'GUYEN THANH) QUI REFUSAIENT DE LUI RETIRER SES DÉLÉGATIONS SI ELLE NE RETIRAIT PAS SA CANDIDATURE EN DISSIDENCE CONTRE LE CANDIDAT OFFICIEL, MONSIEUR DE LA VALLÉE (EELV)

Objectivement (au sens marxiste de cette expression) et historiquement Messieurs Le Vern est N'Guyen Thanh sont RESPONSABLES de l'éviction de la gauche au second tour des législatives de 2012.

Un dernier  mot,  au sujet du candidat du Cartel Front de Gauche, Monsieur Jean-Luc Lecomte (PCF) et de son médiocre score : 3289 voix et 6,60%. 
Score trop faible,  AU REGARD DES 4304 VOIX ET 8,56% de Marcel Larmanou, (Maire PCF de Gisors) en 2007  (j'étais alors membre de son comité de soutien) 

Comment expliquer ce résultat décevant ?

je ne pense pas qu'il soit dû aux condamnations pénales passées de Monsieur Lecomte, puisque qu'aujourd'hui son casier judiciaire ( Bulletin numéro 3,  le seul accessible et publiable) est aussi vierge que le mien :


 Et, de toute façon, pour un homme de gauche il est honorable d'être condamné pour avoir défendu (même trop vivement ! ) ses convictions.

Il en est de même sur les scandaleuses rumeurs qui courent sur le train de vie de Jean-Luc, que je connais bien et que j'ai longtemps soutenu.

 Non,  je crois, je crains que tout s'explique par une indélicatesse de Madame Anne, dite Mansouret, qui a eut la trop bonne idée d'utiliser dans sa "profession de foi"une photo d'elle même (ELLE EN POSSÈDE DES MONTAGNES ! ) aux côtés de Madame Catherine Picard, ancienne députée PS de la cinquième circonscription de l'Eure et actuellement membre du Parti Gauche de Monsieur Mélenchon.

Sur la photo de groupe figurant dans la profession de foi de Madame Mansouret l'on reconnait aisément, Madame Catherine Picard (chemisier rouge), ancienne députée de la 5 ième circonscription de l'Eure qui  figure à la gauche (ce qui va de soi !) de Madame Mansouret ( chemisier col pelle à tarte blanc sur veste noir)



  Catherine Picard n'a pas eu le temps de réagir et de demander par le truchement d' un référé d'heure à heure la saisie de ce tract qui donnait à penser qu'elle soutenait Madame Anne, dite Mansouret.

 Quel grand dommage pour le Cartel Front de Gauche, une nouvelle contestation en justice lors d'une candidature aux législatives  de Madame Mansouret (ce qui a déjà été le cas en 2007, dans la première circonscription de l'Eure) et celle ci n'aurait pas eu d'autre échappatoire que de retirer piteusement sa candidature ce qui aurait permis à Monsieur Jean-Luc Lecomte d'améliorer, très sensiblement, son score électoral...MAIS AVEC DES SI  !

Bon; de toutes façons la semaine prochaine  je serai en vacances en Aquitaine et je n'aurai donc pas à choisir entre voter pour un candidat de l'UMP (courant droite populaire) et un candidat du Front National !



Le crime d'Alain Le Vern, les résultats du premier tour des législatives 2012, à Vernon, dans le hall de l'Hôtel de Ville !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire