Libellés

lundi 14 novembre 2011

Le blog de Jean-Charles Houel : Marc-Antoine Jamet : François Loncle, a le droit...

Le blog de Jean-Charles Houel : Marc-Antoine Jamet : François Loncle a le droit d'...: François Loncle a 70 ans, Laurent Fabius 65, Marc Antoine Jamet (né le 19 mai 1959, note d'Alain Rey) est plus jeune qu'eux. (photo JCH) Communiqué de Marc-Antoine Jamet.

NOTE D'ALAIN REY :
En complément de ce billet de Jean-Charles Houel, le lien vers un article de fond sur ce même sujet "de l'âge de la représentation populaire en France",  pour prendre la juste mesure du combat mené par le député Arnaud Montebourg :

CLIQUEZ SUR CE LIEN 

Article de fond de Louis Chauvel, à lire en entier, mais dont l'on peut extraire les citations suivantes :

- Un constat très bref :

"Les moins de 40 ans représentent près de 35% de l’Assemblée de 1946, contre 3,6% aujourd’hui."


- UNE COMPARAISON AVEC LA SITUATION À L'INTERNATIONALE :
"Les comparaisons internationales que nous pouvons esquisser renforcent cette impression d’être aujourd’hui, en France, devant une situation inédite, sans équivalent même dans des pays connus pour avoir peiné à renouveler leur personnel politique. Notons que les pays qui ont été en mesure de réformer avec le plus de responsabilité et d’équilibre leurs régimes d’Etat-providence, comme la Suède, sont aussi ceux où le poids des seniors dans la chambre basse est le plus modéré. Cette situation de déséquilibre en France laisse anticiper, par contrecoup, des retournements à venir, qui seront d’autant plus profonds et violents qu’ils auront tardé [2].
Nombre de représentants de plus de 60 ans pour un représentant de moins de 40 ans. Chambres basses de différents pays.
paysnombre de représentants
Suède0,44
Australie0,44
Lettonie0,59
Allemagne0,78
Italie2,66
Royaume-Uni3,00
France9,00
Source : Recueils biographiques nationaux ; année la plus récente

EN CONCLUSION, cette  étude montre bien l'enjeu véritable de la question de l'âge des député(e)s : La crédibilité d'une classe politique et sa capacité à représenter, à défendre, réellement ses concitoyens et pour le Parti Socialiste, en France, la question de sa survie dans notre pays.

BONNE LECTURE À TOUS DE CETTE ÉTUDE , QUI TRANCHE TANT AVEC LES PRATIQUES CLANIQUES DES "POLITICIENS" DE NOTRE RÉPUBLIQUE .
Alain Rey-Hartmann,
Président du Cercle Ramadier Normandie

4 commentaires:

  1. Je pense à la chanson de Brassens, "quand on est con on est con", ce qui ne veut pas dire que ce soit ce que je pense des politiques, mais pour dire que ce n'est pas une question d'âge. Un jeune peut se faire élire ou être candidat s'il sait convaincre de par ses idées et sa personnalité. Cela ne doit en aucun cas être une question de limite d'âge. Etre élu n'est pas non plus un emploi et peut-être que les plus "vieux" pourront encore témoigner de l'époque où c'était un honneur d'être élu et pas "un boulot", "un emploi". Donc ici, je donnerai peut-être raison aux aînés. Pas de limitation d'âge, on peut être en meilleure santé à 80 ans que certains à 20 ans, tout dépend de la maladie qu'on a. Il y a même des enfants qui meurent de maladies incurables, donc pas une question d'âge. Ces prétextes ne sont que des prétextes pour ceux qui croient avoir de meilleures idées que les autres, mais si les idées étaient meilleures ils seraient candidats et à leur place d'élus. Je suis contre l'idée de limitation d'âge.
    Sylvia Mackert

    RépondreSupprimer
  2. Chère Sylvia,
    Grand merci pour ton commentaire, même (ET SURTOUT SI ! ) je n'en partage pas la conclusion.
    Pour moi l'idéal de l'Homme politique demeure le Romain (de la République Romaine, V ème siècle av JC ) : LUCIUS QUINCTIUS CINCINNATUS
    http://www.apophtegme.com/POLITIQUE/cincinnatus.htm
    http://www.universalis.fr/encyclopedie/cincinnatus-lucius-quinctius/
    Qui, chaque fois qu'il fut appelé par ses concitoyens à la plus haute fonction pour sauver la République, retourna cultiver son champ dès que sa tache fut accomplie !
    Contrairement à nombre de nos concitoyens de l'Eure je ne pense pas que la politique soit un métier exercé par des gens plus, comment dire , "lucide" ( ? ) que les autres.
    Depuis les États généraux de 1789 et le Serment du Jeu de Paume , les députés représentent la Nation. À ce titre ils doivent être soumis aux mêmes règles que ceux qu'ils représentent ! Or l'existence de limite d'âge pour exercer une activité (ou passer des concours) est la règle dans notre société, que se soit dans le secteur privé ou dans le secteur public, sans parler de l'armée ! N'y échappent que ceux qui ont "patrimonialisé" leur activité. Et n'en déplaise aux "Élus" de l'Eure nul n'est, en France , propriétaire de sa fonction élective ! Aux USA, quelque soit ses mérites, AUCUN Président ne peut exercer plus de deux mandats.
    Si ce critère Républicain était appliqué en France, dans l'Eure , ce n'est pas seulement François Loncle qui devrait se soumettre au respect de la discipline républicaine....MAIS TOUS LES ÉLUS DE L'EURE ! Très amicalement, Alain,

    RépondreSupprimer
  3. Il y a une différence entre limiter le nombre de mandats et limiter l'âge. Et être élu n'est pas comparable à une activité professionnelle, donc ne devrait pas être soumis à une limitation d'âge. Y a-t-il une limite d'âge pour les association ? ou le droit de vivre dans notre société ? Un citoyen qu'il soit électeur ou élu a les mêmes droits civiques. Et on ne peut pas être propriétaire d'un mandat, mais le fait de laisser la place à quelqu'un d'autre peut aussi faire perdre un parti par moment, car encore faut-il comme toujours convaincre les électeurs d'être le plus apte à les défendre et à représenter leurs intérêts, je dis bien leurs intérêts et pas l'intérêt du candidat qui veut faire carrière ou ceux d'un parti qui voudrait exercer sa soif de pouvoir.
    Je suis et je reste contre la limite d'âge, mais le nombre de mandats, cela se discute et surtout il faut revenir à une politique où on représente le peuple et pas vouloir faire carrière dans la politique pour son EGO et uniquement par ambition personnelle, sauf si elle conduit à l'intérêt général, ce qui serait pourtant étonnant et bien contradictoire dans ce cas.
    Mais pas trop mon problème, je ne suis pas candidate à rien là. Je m'exprime sur mon blog c'est tout et adhérer à un parti ne me tente pas pour le moment, ce qui ne veut pas dire que je ne participe pas à la vie citoyenne ou politique d'une autre façon. Et François Loncle, je n'ai rien contre lui, j'ai voté pour lui la dernière fois et les autres je connais beaucoup moins. Ceci-dit, s'il a envie d'arrêter la politique c'est son choix. Michel Rocard a continué la politique au-delà de 70 ans également, il me semble et cela ne dérangeait personne, si j'ai bien compris, ici c'est parce que d'autres voudraient la place comme à chaque fois. C'est leur problème interne au parti, pas celui de l'électeur, qui de toute façon devra faire "avec" le choix que le parti lui impose en présentant untel ou untel aux législatives suivant les promesses faites par "le futur président "(?), candidat aux présidentielles, F Hollande, non ? A l'intérieur du parti ce sont toujours des négociations internes et des pactes etc qui se font. Pour moi ce n'est même plus une question républicaine française uniquement, mais il serait temps qu'on raisonne "Europe". Dommage qu'il n'y ait pas de constitution européenne au goût de tout le monde.

    Sylvia Mackert

    RépondreSupprimer
  4. Chère Sylvia,
    Comme je te l'ai déjà écrit, l'existence de "limite d'âge" est l'ossature de la société française et ce depuis la maternelle, voir à Vernon le combat entre un Maire conservateur qui ne veut en aucun cas d'enfant de deux ans dans "SES" maternelles et les progressistes qui, ayant lu le programme du Parti Socialiste, ne veulent pas attendre qu'ils aient atteint l'âge de trois ans pour placer leurs enfants en maternelle.
    Et j'ai déjà aussi traité des concours administratifs qui, EN FRANCE, déterminent la vie future de nos concitoyens ... Et ce dès l'âge de vingt ans ! Mais je reconnais bien volontiers que le député Montebourg est certes très complaisant à l'égard de ses camarades du PS en ne proposant qu'une limite d'âge et non un nombre limite de mandat car, là encore comme je l'ai déjà écrit, dans ce cas , dans l'Eure (et en Haute-Normandie ! ) avec une limite à deux mandats C'EST (à gauche) TOUT LE "PERSONNEL POLITIQUE" DE L'EURE QUI SERAIT RENOUVELÉ !
    Quant aux associations, étant du domaine privé (lire mon commentaire ) oui il peut arriver que le président soit centenaire ( j'ai connu le cas dans l'Eure) ...ET IL ARRIVE AUSSI QUE LEURS ASSOCIATIONS DISPARAISSENT (CAS DE CELLE DU CENTENAIRE GRABATAIRE DE L'EURE !) Très amicalement, Alain,

    RépondreSupprimer